Translate

http://haratine.blogspot.fr/

Loading...

mardi 7 février 2012

Je suis un esclavagiste

Bonne nouvelle

case-630x419Je suis à la 197ème position de la liste des esclavagistes mauritaniens (voir ici http://www.haratine.com/liste1.htm). Je ne saurais dire pourquoi on ne m’a pas donné la première place;  que mes lecteurs m’en excuse. Je ferai mieux la prochaine fois. Je vais tout faire pour remonter à la première place. Je vais publier mon album de photos d’esclavagiste. Vous y trouverez en exclusivité des images d’une grande ferveur esclavagiste, notamment ma photo préférée avec la centaine d’esclaves que je fouette tous les jours au petit déjeuner en même temps que je touille mon café. Et surtout cette photo inoubliable, que j’ai prise un beau matin alors je poursuivais, fusil à la main,  un esclave en fuite et que je finis par retrouver et mis aux enchères avec un panneau accroché sur la poitrine disant: “Mon maitre me vend car je cours trop vite!”. Inoubliable ! Une photo que je continue à montrer à tous mes amis et visiteurs et c’est toujours avec quelques émotions que je la regarde. En effet, jamais je ne pus vendre cet esclave là. Alors je l’ai donné à un voisin. Il parait qu’il le poursuit toujours; aux dernières nouvelles du côté de Bassiknou. Il échappe même aux ligues anti-esclavagistes.
Vous voyez bien que je mérite la première place. Etre esclavagiste, ce n’est pas donné à tout le monde. Même sans bois un menuisier est un menuisier,sans farine, un boulanger reste un boulanger, mais un esclavagiste, sans esclaves ça n’existe pas. Moi, j’en ai  des bataillons entiers et pour mieux les cacher aux yeux du monde (et cacher ma vraie nature d’esclavagiste), j’avais écrit un article très évocateur de mes idées intitulé comme il se doit : “Il faut dire la vérité: Il n y a pas d’esclaves en Mauritanie.” Et qu’on peut lire ici. Comme quoi, je suis un esclavagiste honnête et humain. D’ailleurs rien qu’en disant ça, j’ai une fierté telle que j’ai envie d’aller fouetter quelques esclaves. Relaxant.
Non, non. Ne me posez pas la question si j’ai déjà affranchi ou libéré un esclave! Jamais. Comment? Vous voulez la perte de la République? Libérer un esclave pour qu’il devienne Président d’une Assemblée nationale, ou ministre ou ambassadeur ou chef de parti politique? Non, mais. Il faut savoir protéger le pays. Un esclave, c’est fait pour être esclave. Le fouetter, oui, le vendre, oui, le libérer non.
D’ailleurs je vous fait une confidence, depuis que j’ai la fierté d’être dans la liste des esclavagistes, une telle nouvelle m’a tellement revigoré, que pour remonter dans la liste, je vais immédiatement procéder, à renforcer mon image, je vais gracieusement  renforcer leurs fournitures et équipements de première nécessité de mes bataillons d’esclaves. Désormais, leurs menottes rouillées (facteur de tétanos généralisé), seront remplacées par des chaines et des boulets tous neufs. On ne dira pas que je ne suis pas assez humain pour remonter dans la liste des esclavagistes.
Maintenant que vous savez tout de mes performances esclavagistes, allez voter pour moi, pour que je remonte dans la liste. Comme vous le savez, j’ai interdit à mes esclaves de voter quoi que ce soit, ils ne savent ni lire, ni écrire. La seule phrase qu’ils savent dire depuis qu’ils sont nés avec un fouet dans le berceau: “Merci Ô maitre”. ça ne sert qu’à être fouetté, pas pour voter.
A la 197ème position? Non mais, pour qui me prend-t-on? Un esclavagiste?
Pr ELY Mustapha


Par Blogger dans haut-et-fort le 2/07/2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire