Translate

http://haratine.blogspot.fr/

Loading...

dimanche 19 février 2012

Halte à la répression ! Sauvons la Mauritanie !

 
L’incapacité congénitale du pouvoir né putschiste de Ould Abdel Aziz de faire face la crise politique et sociale qui assaille le pays, l’amène ou le pousse à faire recours aux moyens et méthodes utilisés par, ceux comme lui, les régimes finissants au crépuscule de leurs pouvoirs décadents. Ils s’agrippent au dernier maillon ou plutôt au haillon fragile d’une légitimité perdue et jamais acceptée ou prouvée et rejetée désormais par la quasi-totalité de ceux-là même  qui sont supposés les soutenir.

Lorsqu’un pouvoir n’a comme d’autres solutions à proposer pour résoudre les problèmes sociaux multiples de son pays que de s’en prendre à la jeunesse, aux étudiants, aux jeunes filles aux défenseurs de droit de l’homme, il devient un pouvoir tyrannique, il prouve son impopularité, son immoralité et son illégitimité et par ce fait il se condamne, scelle son sort et annonce sa fin prochaine.

Lorsque un pouvoir ne respecte plus ses propres lois en les violant régulièrement, lorsqu’il n’a aucune considération pour la constitution de son pays, détruit l’administration, fait  des deniers publiques une propriété privée, dilapide les ressources de l’Etat, utilise comme mode gouvernance  la corruption et la gabegie, alors il devient un danger pour le pays.

Lorsqu’un pouvoir stigmatise, discrimine une partie de la population, exacerbe les clivages ethniques, crée dissensions et le discorde avec les pays voisins frères et amis, soutient des mouvements séparatistes qui les déstabilisent, alors il devient un danger pour son propre pays et pour la sous-région.
La mobilisation de tous les patriotes de tous les mauritaniens quel que soit leur bord politique ou opinion est devenue un devoir national pour sauver la Mauritanie qui affronte aujourd’hui le défi de son existence face à un pouvoir inconscient répressif, tyrannique et qui représente un danger pour le pays et pour la sous-région dans son ensemble.

Abdel Wahid Ba

Source : for-mauritania

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire