Translate

http://haratine.blogspot.fr/

Loading...

mercredi 20 août 2014

ENFIN C'EST FINI POUR L'HISTOIRE DE LA CARTE SÉJOUR POUR SE RECENSER DANS L'ENCEINTE DE NOTRE AMBASSADE.



S'il y a une victoire de l'opposition notamment celle des manifestations c'est bien celle ci. l'ex ambassadeur Brahim Khlil ,tambour battant avait instauré dans le cadre du recensement des Mauritaniens des dispositions jugées discriminatoires et racistes dans l'enceinte de l'ambassade de Mauritanie à Paris. Parmi ces dispositions tout Mauritanien doit présenter une carte de séjour établie par les autorités Françaises pour pouvoir obtenir ce sésame qui est le recensement . Depuis 2011 l'Organisation des travailleurs Mauritaniens en France et la Diaspora Mauritanienne de France ont battu le macadam pratiquement hebdomadairement c'est à dire tous les jeudis et tout le dernier Samedi du mois  entre le parvis des  Droits de l'Homme et l'ambassade de Mauritanie pour dénoncer ces mesures exceptionnelles , désuètes  et contraire aux intérêts et à la souveraineté de notre pays indépendant depuis le 28 Novembre 1960.

Les manifestants accusaient l'ambassade de brader la souveraineté de notre pays  et de contribuer aux calvaires de nombreux Mauritaniens soumis à des rendez vous et aux caprices de l'administration Française sur l'authenticité et la mise à jour de ces  documents qui en étaient privés par la volonté de leur ambassadeur Mohamed Ould Brahim Khlil emporté par la vague des manifestations de Paris à un autre poste en Europe.

C'est une grande victoire des manifestants de Paris sur l'arbitraire mais il est à rappeler que ce recensement à fait couler beaucoup d'encre  et que ses dégâts  sont encore indélébiles en attendant de revoir la satisfaction de l'ensemble  des doléances, l'OTMF et la diaspora Mauritanienne de France  ne pourront que montrer leur satisfaction et remercier le nouvel ambassadeur Mr Wagne Abdoulaye , pour ce début de décrispation de la situation des Mauritaniens  et d'avoir osé contrairement à son prédécesseur des rencontres constructives avec les manifestants malgré que tout est loin d'être réglé.

Les manifestants continuent d'attirer l'attention de nos autorités sur leur vigilance et leur détermination à ne rien lâcher de  leurs droits fondamentaux notamment celui lié à la citoyenneté Mauritanienne, non négociable ni échangeable mais aussi la lancinante question de la double nationalité qui est une réalité des Mauritaniens partout dans le monde, en Afrique Noire, dans le monde Arabe ,aux USA et en Europe. Déjà savourons cette premiere victoire qui n'a pas été une petite affaire ici à Paris au vu des sacrifices consentis.
 
Nb:Message à tous nos compatriotes, ,prenez tous rendez vous  par téléphone , allez y vous recenser  sans modération dans l'enceinte de notre ambassade de Mauritanie à Paris située au 05 Rue Montevideo à Paris Métro porte Dauphine. pour le rendez vous appelez au 01 45 04 88 54

site www.ocvidh.org
Ibnou Diagana

L'ARABISATION DE L’ADMINISTRATION DE L’ARMÉE MAURITANIENNE





 
L’histoire semble condamnée à bégayer  en Mauritanie. Nous apprenions hier la décision des pontes de la république d’arabiser l’administration de l’armée nationale mauritanienne, cette « grande muette » beaucoup trop bavarde, intrusive et irrespectueuse des procédures démocratiques. Il est précisé que cette décision obéit banalement à l’article 6 de la constitution qui dispose en partie : « Les langues nationales sont l'arabe, le poular, le soninké et le wolof». Si ces quatre langues sont bien des langues nationales, pourquoi alors « poular, soninké et wolof » n’accèdent-elles pas à la légitimité et à la respectabilité dont l’arabe, mal maîtrisée de nombre de ses locuteurs mauritaniens, est depuis longtemps honorée en Mauritanie? Pourquoi les communications et les correspondances de l’armée se feraient-elles uniquement en langue arabe ? N’est-ce pas là le fait d’une autocratie qui force des populations mauritaniennes noires africaines à se convertir  à une langue qui n’est qu’une petite partie de ce qu’ils sont ?

Après les décisions scélérates d’arabiser, année après année, administration et système scolaire au détriment des nationalités africaines mauritaniennes et de leurs droits élémentaires, les autorités mauritaniennes parachèvent donc leur chef-d’œuvre raciste en signifiant aux non arabophones leur place dans leur propre pays : une place à l’extérieur des sphères administratives et politiques. Circulez, il n’y a plus rien à voir !

Fidèle à ses idéaux et sa conduite, le Mouvement Autonome pour le Progrès dénonce avec force la décision des autorités mauritaniennes d’« arabiser l’administration de l’armée » ; condamne avec énergie la politique autiste du chef de l’Etat et de son gouvernement, qui  procède à l’exclusion et à la marginalisation systématique des populations non arabophones ; réaffirme sa détermination à se mobiliser et à lutter sans répit pour l’émergence d’une société juste et égalitaire, respectueuse de ses différences.
Le Mouvement Autonome pour le Progrès (MAP)

mardi 19 août 2014

Tout acte qui foule parterre la dignité humaine est répréhensible qu’il soit religieux ou satanique………….



Peut-on dire le faux général et sa clique de kleptomane ne sont pas au courant de cette affaire grave ? Pourquoi le silence du ministère chargé de « l’enseignement islamique » ? Est-ce que l’islam enseigne, autorise la spoliation des terres d’autrui par des imams ? Au moins les régimes dictatoriaux militaires maures nous ont permis de démystifier tous ces faux érudits imams du pays……….









« Manifestations devant le palais présidentiel contre une usurpation de terrains au profit d’imams de mosquées.



Des habitants du quartier périphérique de « gandahar » ont manifesté, ce lundi matin, devant le palais présidentiel contre ce qu’ils ont qualifié d’usurpation par les autorités de terrains au profit d’imams de mosquées.  Les manifestants ont indiqué, dans une déclaration faite à saharamédias, qu’ils ont tenté de résoudre ce problème par les voies pacifiques avec les autorités locales qui leur disaient à chaque fois qu’elles ont des ordres venus d’en haut, ce qui les a poussés, en fin de compte, à protester devant le palais pour demander au président Mohamed Ould Abdel Aziz d’intervenir pour mettre un terme à leurs souffrances.
Les manifestants brandissaient des banderoles sur lesquelles ont pouvait lire : « sauvez-nous du clientélisme », « les autorités ne doivent pas ignorer nos revendications légitimes » et « l’association des imams de mosquées ne doit pas usurper les terres des pauvres » 




Tout le monde trouve cette situation normale ? L’association des malfaiteurs oulémas doit être interdite, pourquoi prive-t-on des ONG des droits de l’homme comme IRA et d’autres des récépissés de reconnaissances, leur droit d’assister les victimes d’injustices pendant qu’on autorise des associations de malfaiteurs alliées  incontestables des terroristes à spolier des terres des pauvres au nom de l’islam ? Mais de quel islam ou religion pratiquent ces gourous soi-disant imams ? Pourquoi les oulémas mouillaient dans cette terrible affaire qui éclabousse l’image du pays, des mosquées ne sont pas exclus d’office de ladite « association des imams »  immédiatement? Pourquoi persistent-ils à spolier les terres de ces damnés sans voix? Les militants IRA-Mauritanie qui sont séquestrés en prison depuis plusieurs mois prenaient la défense des personnes dans des cas semblables qu’on voulait spolier les terres. Il s’agit de: Cheikh Ould Vall, Boubacar Ould Yatma et Hanena Ould Mboirik , ils croupissent en prison sans soins ni visites en guise d’exemples pour les autres n’ayant justement commis aucun  délit reconnu de nos jours, ils sont juste accusés à tort de rébellion et d’opposition à ces forces  occultes du désordre qui spolient  des terres. Cette situation ne peut plus continuer……… Que les mauritaniens se réveillent et défendent leur dû sinon personne ne le fera à leur place. Dans ces cas précis, il ne sert à rien de rester en vie pour être humilié d’avantage, aller dans leurs mosquées puis accomplissez votre devoir en les tuant ou faites quelque chose qui vous sauve l’honneur à fin qu’ils se souviennent de vous durant leur pitoyable vie de débauche, de voleur, menteur, tricheur ,fornicateur….. Mettez la religion dans les poubelles des mosquées qu’ils dirigent ces incultes imams faux érudits qui ne sont en réalité intéressés qu’à conquérir le pouvoir pour leur bien être personnel dans le luxe absolu du débauche autour du matériel dernier cri. Certains procureurs complaisants et leurs complices  juges doivent être envoyés en Taule pour abus de pouvoir, abus de confiance ayant brisé  des vies sans raison. 






 Diko hanoune

dimanche 17 août 2014

L’injustice et racisme d'état à Chegar ( Brakna-Aleg)



Un boucher jeté en prison à Aleg après une altercation avec un notable de Chagar (40km au nord d'Aleg au Brakna.....dire que les citoyens ne sont pas égaux devant la justice!
Il s'agit de Abdel Baghy Ould Isselmou Ould Mseyssa (boucher) et le notable Med Yahya Ould Abdel Wedoud qui était venu acheter un kilo de viande chez le boucher Ould Mseyssa ...Le notable insulta le boucher et lui promis de le jeter en prison ..L’ordre vient du procureur de Nouakchott et le Hartani fut jeté en prison alors sachiez qu’il existe citoyen et un citoyen en Mauritanie!
IRA dénonce et exige la libération du boucher ....


مبادرة امبعاث الحركة الإنعتاقية

العدالة تمارس العنصرية في شكار...
وقعت ملاسنة حادة صباح اليوم بين مواطنَين في شكار( 40كم شمال ألاك) المواطنين هما عبد الباقي ولد إسلمو ولد امسيسه ( بائع لحم في مدينة شكار) و السيد محمد يحي ولد عبد الودود .. كان سبب الملاسنة هو خلاف حول كيل من اللحم كان الأخير يريد شرائه و طلب قطعة معينة لم يوافق البائع على قطعها،  فبدأ ولد عبد الودود(الشاري) بسب ولد امسيسه (البائع) الذي رد عليه بالمثل فوعده الشاري  بأن ينتظر حيث " سوف يرى الفرق بينهما"
و بعد لحظات قليلة بعد الحادث حضر الدرك إلى محل بائع اللحم  بأمر من وكيل الجمهورية في انواكشوط بتوقيفه.  و حملوه مباشرة إلى سجن ألاك و رموه فيه مهانا  و تركوا الطرف الآخر لشأنه  لكي يتبين للجميع أنهما ليسا مواطنّين ساواء أمام العدالة ..
إن مبادرة امبعاث الحركة الإنعتاقية إذ تندد بهذا التصرف الخطير تفرض:
  إطلاق سراح عبد الباقي ولد إسلمو ولد امسيسه فورا و إرجاعه إلى محل عمله أوتوقيف الطرف الآخر حتى يتم التحقيق في القضية بعدل
2ـ التوقف التام عن ممارسة التمييز بين المواطنين و الإنحياز لبعضهم بصفة مفضوحة و مقززة تهدد بشكل واضح بنية المجتمع  و تكذب اللغة الخشبية التي تملأ الخطاب الرسمي
انواكشوط في 17 / 08/2014
اللجنة الإعلامية