Translate

mardi 24 mai 2016

Pourquoi Ahmed Ould Soueid’Ahmed Alias Vlane défend vaille que vaille un délit imaginaire de l'état Mauritanien ?


On ne devrait pas seulement lire les textes juridiques mais il faudra aussi comprendre le mécanisme international du droit! Il n'y aura pas pire maladie sur terre plus dévastatrice que le complexe d'un être humain ! Ce Vlane-là alias Ahmed Ould Soueid'Ahmed est gravement atteint par cette maladie du complexe incurable.

J'ai suivi son cirque ridicule, ces gesticulations très bas de ce controversé AHMED OULD SOUEID AHMED DIT VLANE commentant la décision de la Cour suprême de Nouakchott qui a su voir l'évidence d'une partie de la loi pour libérer les otages Biram Dah, Brahim Bilal et Djiby Sow le 17 Mai 2016.

Je suis très surpris ,outré de constater que ce Vlane là qui se prend comme un "intellectuel" que je considère moins qu'un lettré aveugle hors pair ne sait pas que le délit de "rébellion non armée" n'existe pas en droit tout court , n'en parlons pas en droit international surtout sachant que la Mauritanie a signée et ratifiée tous les traités et conventions internationales qui sont au-dessus des lois Mauritaniennes donc qu'est-ce qui pousse aujourd’hui cet énergumène à s'en prendre au collectif des avocats des abolitionnistes, à la cour suprême, Me Brahim Ould Ebetty et à Me Lo Gourmo dans ses balivernes sans têtes ni queues ? Le pauvre confond le délit d'outrage à une force publique et rébellion. Pufff,  il est plus que dégueulasse !

Qu'est ce qui amine, enflamme cette animosité de Vlane à prouver un délit imaginaire vaille que vaille ? Était-il aussi parmi le réseau des djassousses fumistes de la république tapis sous l’ombre, ces lâches qui ont poussé le fou faux général Aziz dans l'erreur d'arrêter Biram Dah Abeid illégalement à Rosso le 11 novembre 2014 ?

Au nom de quoi Vlane se permet de pisser sur la constitution de la république islamique de Mauritanie ? Pourquoi doit-on laisser des petits hommes aussi minuscules comme qu’une fourmi à mener en bateau les inconscients citoyens sur la toile ?

Extraits du texte constitutionnel de la République islamique de Mauritanie :

« Considérant que la liberté, l’égalité et la dignité de l’homme ne peuvent être assurées que dans une société, qui consacre la primauté du droit, soucieux de créer les conditions durables d’une évolution sociale harmonieuse, respectueuse des préceptes de l’islam, seule source de droit et ouverte aux exigences du monde moderne, le peuple mauritanien proclame, en particulier, la garantie intangible des droits et principes suivants :
-le droit à l’égalité ;
– les libertés et droits fondamentaux de la personne humaine ;
– le droit de propriété ;
– les libertés politiques et les libertés syndicales ;
– les droits économiques et sociaux ;
– les droits attachés à la famille, cellule de base de la société islamique».
Article 10 de la constitution:
« L’Etat garantit à tous les citoyens les libertés publiques et individuelles, notamment :
– la liberté de circuler et de s’établir dans les parties du territoire de la République ;
– la liberté d’entrée et de sortie du territoire national ;
– la liberté d’opinion et de pensée ;
– la liberté d’expression ;
– la liberté de réunion ;
– la liberté d’association et la liberté d’adhérer à toute organisation politique ou syndicale de leur choix ;
– la liberté du commerce et de l’industrie ;
– la liberté de création intellectuelle, artistique et scientifique ;
La liberté ne peut être limitée que par la loi. ».
Rappel à Vlane la définition rébellion :
« Action de se rebeller, de se révolter. Ensemble des rebelles, des sujets en état de révolte : Prendre des contacts avec la rébellion.
Attitude d'opposition, de révolte, d'indiscipline : Des intellectuels poussés par l'esprit de rébellion. Infraction commise contre l'autorité publique et consistant en une attaque ou en une résistance avec violence ou voies de fait envers certains fonctionnaires ou officiers publics agissant pour l'exécution des lois, des ordres ou ordonnances de l'autorité publique, des mandats de justice ou pour l'exécution d'une décision de justice. (La rébellion est plus sévèrement punie si elle est commise en réunion ou avec arme.) »

M. Vlane le mythomane, vous n’êtes qu’un pauvre bédouin dans le désert qui peut se permettre de pisser sur la constitution Mauritanienne mais jamais sur les traités et conventions internationales signées et ratifiées par la République islamique de Mauritanie.

PS : « Le terme psychiatrique de "mythomane" désigne une personne présentant une tendance compulsive à raconter des mensonges et à inventer des histoires : on parle de fabulations. »


Diko hanoune 

lundi 23 mai 2016

Mme Tahra Hembara les milliards volés ne feront le bonheur des « Beydhanes » au détriment des Haratine victimes de l’esclavage.




Tahra Hembara écrit : « Ces derniers jours ont mis à nu les visages de personnes destructrices pour l’unité des Beydanes et des Haratines. »


Ah bon, c’est aujourd’hui seulement que cette dame se rend compte que le beydhani est différent du hartani ??Comment ignore-t-elle le crime commis par le beydhani sur le hartani qui n’a jamais été réparé ni des excuses publiques n’ont été formulées en vers les victimes?? Craint-elle déjà le retour du bâton ??


Le premier visage mit à nu est celui du borné fou faux général Aziz en personne qui nie l’esclavage qu’il exerce sur les haratine depuis la présidence de cette république des esclavagistes maures, son mépris envers cette composante du pays prétendant que la pauvreté des haratine est due à leur irresponsabilité dans leur fécondité « incontrôlée » pendant que l’état Mauritanien donne l’héritage des orphelins haratine aux esclavagistes maures blancs beydhanes mettant dans la rue des gamins en bas-âges.


Mais depuis quand les Beydhanes considèrent les haratine comme des êtres humains à part entière qui ont les mêmes droits et devoirs que leurs semblables beydhanes en Mauritanie Mme Tahra Hembara ?


Quand le fou faux général Aziz dans son discours à Néma ne sachant quoi dire sur l’esclavage, essaye de masquer le crime de l’esclavage des maures sur le dos de la pauvreté qu’exercent les mêmes beydhanes sur les haratine par cette pratique odieuse depuis des siècles, cela n’a pas dérangé notre humaniste Tahra Hembara ni ne constitue une menace contre ladite « Unité Nationale » devenue une chansonnette sornette des esclavagistes maures promptes à continuer leur crime.


Mme Tahra Hembara, ce n’est pas parce qu’on a droit de brouter, vider les caisses la république sans rien foutre à la place des autres qu’on aurait droit d’injurier gratuitement les victimes du crime de l’esclavage en Mauritanie. Vous avez craché dans la soupe avant rassasiement.


Diko hanoune

samedi 21 mai 2016

Nous demandons l’intervention rapide du Conseil Supérieur Audiovisuel (CSA) pour mettre fin aux agissements irresponsables de certains médias français



Le général putschiste Mohamed Ould Abdel Aziz Insulte, maudit  l’occident  chaque jour puis il loue des médias occidentaux particulièrement médias français pour masquer, gommer la souffrance du peuple mauritanien martyrisé par ce despote qui   affame les populations masquant la terrible réalité.  Peut-il y avoir pire  cruauté inhumaine sur terre plus que celle-là pour quelques centaines de milliers d’euros seulement? Terrorisme journalistique pas plus ni moins si cela s’avère vrai !


 Le pillage des richesses mauritaniennes avec la complicité des médias français pendant que les populations crèvent de faim et de maladies, c’est tellement grave, les français et leurs politiques ne devraient accepter cette opération de sape d’un crime odieux contre l’humanité. Le rôle d’un médias sérieux  est d’informer sur la réalité des choses  et non de servir une propagande mensongère  d’un pouvoir putschiste dictatorial qui tue les populations à petit feu par la faim, les inégalités raciales cruelles, les injustices, l’esclavage, l’exclusion, le racisme, la féodalité etc… qui sont les jalons sur lesquels repose son pouvoir. C’est tellement cruel et inhumain d’autant plus c’est dans l’objectif de désinformer les européens et les français en particulier sur la nature du comment sont dilapidés leurs impôts qui partent en Afrique sous forme de « dons » qui ne servent qu’à graisser des dictatures, à les maintenir sur place qui tuent les populations en les poussant vers l’exil forcé que certains politiques nomment grossièrement « l’immigration ». 


Nous demandons l’intervention rapide du Conseil Supérieur Audiovisuel (CSA) pour mettre fin aux agissements irresponsables de certains médias français en Afrique aux cotés des dictateurs pervers. En plein 2016, nous ne pouvons accepter un tel comportement de monstruosité. Cette somme de 400.000 Euros soit 152 000 000 Ouguiyas monnaie locale dépensée si facilement dans 4 jours fait froid au dos en laissant des gamins mourir de faim, maladies etc… Cette somme pouvait servir à construire un hôpital, des écoles, dispensaires etc…



L’info ci-dessous est terrible pour la presse française et la France toute entière, une preuve que pour être un corrompu, il faut un corrupteur. Décidément l’argent achète tout et les recruteurs des terroristes l’ont si bien compris au point qu’ils arrivent à acheter comme une bague qu’on achète chez boulanger du coin des jeunes désœuvrés Européens qui explosent dans des gars, aéroports, places publiques, théâtres etc.. Comment promouvoir l’image d’un putschiste qui appelle publiquement à la destruction de l’occident et sa civilisation??


« Grâce à une intense opération de démarchage, Jemal Ould Mohamed, avocat et ambassadeur itinérant du chef de l’Etat mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz à Paris, est parvenu à convaincre plusieurs médias d’effectuer un voyage de presse organisé dans son pays du 23 au 27 mai. Parmi les heureux élus figurent Radio Classic, l’Opinion, Le Figaro, BFM TV, agence EFE, African Business Magazine, African Banker ou encore The Africa Report. Egalement convié, Le Monde a préféré décliner l’invitation.


Aziz et les « gourous blancs


 Estimée à près de 400 000 euros, cette offensive médiatique vise à redorer l’image du chef de l’Etat Aziz en mal de légitimité. Depuis le début du mois d’avril, l’opposition et la société civile ont en effet multiplié les manifestations suite aux rumeurs qui ont circulé sur la volonté supposée du chef de l’Etat de modifier la Constitution pour se maintenir au pouvoir après la fin de son second mandat de cinq ans. »





Lire aussi la déclaration fin de mission du professeur Philip Alston rapporteur de l’ONU sur la Pauvreté.
« Déclaration de fin de mission sur la Mauritanie, par le professeur Philip Alston, Rapporteur spécial des Nations Unies sur l'extrême pauvreté et les droits humains
Nouakchott, 11 mai 2016 »
Lien : http://haratine.blogspot.fr/2016/05/declaration-de-fin-de-mission-sur-la.html





Diko Hanoune / SG l’association des haratine de Mauritanie en Europe (A.H.M.E)