Translate

http://haratine.blogspot.fr/

Loading...

mardi 16 septembre 2014

Silence, on se moque de la religion pendant qu’on ment sur le jeune Ould Moukheitir, quelle honte de la presse Mauritanienne ?



Un adage dit : « quand tu ne peux pas aider une personne en difficulté, colle la au moins la paix ». Notre sainte religion musulmane nous enseigne à s’entraider, ce que semble ignorer les détenteurs de l’info si on peut le dire comme ça........ Pendant qu’on diabolise l’un, d’autres font ce qu’ils veulent parce qu’ils sont considérés comme des saints en se moquant publiquement du deuxième pilier de l’islam........

Avons-nous des journalistes ou plaisantins ? Pendant que des jeunes maures s’amusent à publier une vidéo sur la toile se moquant de la prière musulmane, certains journalistes essayent de noyer le poisson, nous distraire avec des histoires sans tête ni queue. Ils s’amusent à publier des conneries sur un innocent accusé à tort par des barbus terroristes. Pourquoi la presse ne condamne pas les jeunes auteurs de cette horrible vidéo ? C’est cette même presse qui a véhiculé des mensonges à longueur de la journée jetant un innocent dans les couloirs de la mort sans procès, qui est à l’origine de ce qui s’est passé à Niabina récemment par la désinformation. Curieusement, elle n’avait pas hésité à publier des appels au meurtre du jeune innocent allant jusqu’à mettre le coût  de sa mise à mort qu’offrait un commerçant à coup de millions sur sa tête. On ‘l’accuse de blasphème alors qu’il n’y a eu  jugement qui le condamne de blasphème, voila une presse qui se substitue en un tribal avec le rôle du juge et parti pris « sans condamnation» bien évidement. Ould Moukheitir est séquestré sans procès depuis plusieurs mois. Ladite presse doit aujourd’hui faire son mea-culpa, elle doit se repentir à informer non désinformer. Les écrits qu’on nous présentait comme blasphématoires venant de l’ingénieur Ould Moukheitir ont été falsifié par les imams-soi-disant érudits du parti Tawassoul via leur site de propagande Alakhabar info, par contre aucun journaliste Mauritanien ni le religieux d’ailleurs ne peut contester l’authenticité de cette vidéo et pourtant ils refusent d’alerter ni condamner les actes qu’ont commis ces jeunes maures pourquoi ?
Pourquoi ces deux poids, deux mesures?

« Mauriweb - Mohamed Cheih Ould M’Kheittir, en prison pour son pamphlet blasphématoire contre le Prophète, Paix et Salut Sur Lui, connait des troubles psychiques, rapporte le correspondant de « mauriweb info »
Des témoignages de vigiles indiqueraient que le jeune homme traverserait une période difficile de son incarcération et « perd ainsi la raison », auraient-ils confié
Seulement, des sources citées par le correspondant de « mauriweb.info » indiquent que les «signes de trouble psychiques » ne seraient en fait qu’un manège pour le blasphémateur afin de plaider une démence qui le sortirait de la grave accusation pour laquelle il est mis en examen. »


Diko hanoune

Communiqué de presse: La Section Sénégalaise des FLAM rejette les décisions prises à Nouakchott





Communiqué de presse: La Section Sénégalaise des FLAM rejette les décisions prises à Nouakchott

Le Bureau exécutif local (B.E.L) de la section Sénégalaise des Forces de libération africaines de Mauritanie (FLAM) s’est réuni ce Dimanche 15 Septembre 2014 à Dakar, en présence de Monsieur Yakhya Thiam, coordonnateur adjoint du Conseil National des FLAM pour statuer sur le comportement de certains ex camarades, capitulards et se trouvant présentement à Nouakchott.
Le B.E.L dénonce les conditions dans lesquelles ces ex camarades et usurpateurs ont convoqué un congrès impopulaire, irrégulier et suspicieux et dont le seul objectif était visiblement de saper la bonne marche de notre mouvement, les FLAM.
Après avoir statué sur ce cas sans précédent, le bureau exécutif local rejette et condamne fermement cette tentative de se départir du sigle FLAM et de transformer notre instrument de libération national en un parti politique conciliant avec le régime raciste, esclavagiste et dictatorial de Nouakchott.
Le B.E.L dénonce et considère comme nulles et non avenues toutes les suspensions abusives et honteuses de certains de nos camarades, intervenues dans ce mouvement lors de ces deux dernières décennies et dont le seul but était de transformer les FLAM en une dynastie où tous ceux qui sont contre le roitelet sont diabolisés avant d’être exclus. Par la même occasion, le B.E.L invite tous les camarades démissionnaires à revenir sur leur décision et à rester dans les rangs pour poursuivre la lutte pour laquelle nous resterons intransigeants.
Au demeurant, tout en s’inclinant devant la mémoire de nos vaillants combattants morts pour la cause juste et noble, le B.E.L réitère sa ferme volonté d’œuvrer pour l’avènement d’une Mauritanie non raciale, multinationale et démocratique.
Enfin, le B.E.L lance un appel pressant à tous les Mauritaniens épris de paix et de justice et aux démocrates du monde qui ont toujours soutenu notre lutte à resserrer les rangs des Forces de Libération Africaines de Mauritanie (FLAM) pour que vive la flamme de la résistance !!!
La lutte continue !


Le Bureau exécutif Local

Source : http://www.boolumbal.org/Communique-de-presse-La-Section-Senegalaise-des-FLAM-rejette-les-decisions-prises-a-Nouakchott_a12772.html

Mauritaniens jugez de vous même si cela n'est pas grave plus rien ne le sera dans ce pays



En visionnant cette vidéo dont je vous livre le lien, je me demandais  si cela s'est réellement passé en République Islamique de Mauritanie, pays ou nos oulémas, nos autorités à commencer  par le président Ould Abdel Aziz se comportent comme des Mollah, c'était hier devant le palais ocre en turban  de taliban à l'accueil de ceux qui appelaient au meurtre du jeune Ould Khmeitir ,un jeune intellectuel qui avait juste fait une analyse théologique avec un document fouillé et argumenté de hadish

Visionnons d'abord ce lien et faisons tout de suite un constat et l'état de lieu, sur le droit à la liberté, à l'égalité et à la justice dans ce pays et pourquoi deux langages et deux appréhensions selon l'origine ethnique des auteurs de ces délits  que je qualifierai de crime car il s'agit d'une offense à notre religion L'Islam Suivre la vidéo :

et il s'agit de l'un des cinq  piliers de l'Islam, la prière qui vient juste après la "  Chahada" , ce qui me bouleverse profondément, c'est  le cynisme, le silence mortel de nos autorités, ceux aussi flagrants et indignes de nos Imams inféodés  au pouvoir  et c'est encore cette indifférence et cette  complicité de ces partis qui s'affichaient à être les seuls défenseurs de notre religion Islam, ou sont donc  passés ces partis à commencer par Tawassoul jusqu'aux partis cartables  aux sales besognes dés qu'il s'agit de personnes des autres couches sociales fragiles plus précisément les Haratine  ou nos frères Noirs Mauritaniens .Ou sont tous ceux qui avaient  ameuté le 27 avril 2012 le président de l'Ira pour avoir brulé publiquement des manuscrits non sacrés ,qui faisaient l’apologie de l'esclavage ?Je ne pourrai continuer à égrener des cas honteusement exploités par le pouvoir,les partis politiques et nos Imams car cela  a toujours été leur jeu favori. Apparemment l’hérésie,l'atteinte aux fondements même de notre culte ne les dérangent plus , déformer la lecture du coran, prier dans de telles conditions en rigolant avec des gestes inappropriés voire insultants étaient le lot de cette vidéo qui devaient heurter et mobiliser nos concitoyens pour que leurs auteurs soient sévèrement punis.
Faut-il attendre que notre  drapeau national soit encore brulè au Pakistan, en Afghanistan, en Iran, au Qatar, en Algérie, au Maroc, en Tunisie etc..... pour prendre des mesures alors que Ould Khmeitir croupi  injustement  en  prison sans avoir eu à faire un crime ni même une maladresse si ce n'est une analyse personnelle qui n'avait rien de dramatique.Si notre pouvoir veut survivre, s'il veut l'égalité de traitement et si notre justice veut s'émanciper c'est le moment ou jamais car sur ce cas précis que l'on essaie de l'escamoter, il est impossible de cacher une montagne avec un  filet de pécheur. A force de vouloir courir sur le toit d'une maison  notre justice finira par se faire rattraper.

 Avant Hier c'était injustement Biram Ould Dah Ould Abeid  et hier encore dans les mêmes conditions pour des considérations électorales  à la veille des municipales et des législatives à l'assaut des voix des soit disant Islamistes  on accusait le jeune forgeron  d’apostasie .Nous sommes tous les gardiens du temple, prétendre être musulman c'est d'abord le respect des préceptes et ce comportement est une offense sans précédent dans toute l'histoire de notre pays , alors la réaction de nos autorités est attendue avec la plus grande fermeté sans quoi, les musulmans du monde entier s'en approprieront  et cela prendra l'allure et les dimensions qui dépasseront  celles des caricatures  anciennes connue dans le monde et nous ne pouvons souhaiter une telle mauvaise publicité pour la république Islamique de Mauritanie, la seule au monde à être nommée comme cela, assumons sans complexe et sans clientélisme une bonne gestion de cette crise qui risquerait d'être mondiale.

Mon général prenez vos galons pour traquer ces ennemis d'Allah sinon taisez vous. 


Sidi ould  Baye
Patriote incontestable

Qui est responsable de la publication de cette vidéo ?




Avis aux laudateurs du silencieux fou faux Mollah général Aziz sur cette affaire gravissime de jeunes maures qui se foutent de la prière des musulmans ; aux pervers prédateurs du pouvoir des faux Mollahs, aux menteurs qui se sont substitués comme les  uniques représentants de « Dieu » sur la terre Mauritanienne, aux hypocrites maures qui se victimisent en taxant Diko de « RACISTE » sur la toile ;  je rappelle, Diko n’est pas  l’auteur ni celui qui a publié la vidéo qui fait Buzz dans le monde montrant des jeunes maures blancs abusés d’un « malade mental » nous dit-on pour se moquer des musulmans du monde entier. Effectivement, cette vidéo a été envoyée dans  les réseaux sociaux qui ont plus d’un milliard de connexions par les auteurs de cette ignominie inégalée en matière d’immoralité. Comment peut-on qualifier ces hommes de « malades mentaux » alors qu’ils ont pu se filmer avec des Smartphones derniers cris  en rigolant? Trouverez-vous leur geste rigolo ? Des malades mentaux ultras équipés ayant des comptes mails, dans les réseaux sociaux etc.... qui n’ont pas hésité à exposer leur exploit barbare devant le monde, doivent ils rester impunis sous prétexte qu’ils sont arabo-berbères? Qui sait demain, s’ils ne vont pas nous sortir des films exhibant des corps frais d’humains qu’ils viennent de  tuer en rigolant comme des hyènes, ceux qui ont eu cette initiative ignoble ; assument complètement les conséquences de leurs faits et gestes, ils seront bien capables le pire demain si on les freine pas net aussitôt comme on vient de le faire. Cette vidéo a marqué et marquera le monde musulman de par l’hypocrisie insoutenable de certains mauritaniens vis-à-vis de la religion musulmane surtout les hauts placés au sommet de l’état, les partis politiques et ces soi-disant  chefs religieux qui se pressent à vouloir couper la tête aux noirs et les castes supposés inferieurs dans le milieu des maures blancs au nom de la religion. Si les auteurs ont trouvé leur acte rigolo, amusant, nous leur avions  démontré clairement que c’est tout le contraire de ce qu’ils pensaient.............. Il y a des milites à tous.........
Suivre la vidéo sur se lien : http://www.youtube.com/watch?v=Ho3eSHR34Eo



Wassalam

Diko hanoune

lundi 15 septembre 2014

Double crime : les 4 jeunes maures en plus maltraitent un handicapé mental...





Face à cette terrible vidéo qui circule montrant 4 jeunes maures en train de prier en ricanant, les islamistes mauritaniens casseurs de forgerons semblent être devenus sourds, muets et aveugles comme des égarés. On attend toujours l’avis d'Oumeir, prix unesco, qui réclamait contre le jeune forgeron qu’on applique la loi, à savoir la peine de mort, pour préserver la paix sociale et pour qui le mollah Dedew est plus sacré que la république…

Il devient de plus en plus clair que si ces jeunes étaient des hratines, des négro-mauritaniens ou des forgerons, on aurait déjà au moins su leur nom de famille vu qu’on peut les reconnaître facilement et le nom de famille est la première chose qu’on salit dans ce pays. Combien de gens connaissent le prénom du jeune forgeron enfermé sans procès jusqu’à ce jour et dont le premier avocat a dû se rétracter car la foule en délire a commencé à s’en prendre à sa famille ? Tout le monde ne l’appelle que Ould M’kheitir...

Laissons cette affaire de prière qui risque de condamner aussi ces jeunes à mort suivant la célérité de l’accusation publique chez nous mais reconnaissons au moins qu’il y a là une preuve manifeste que la couleur de la peau, la race et la place dans la sordide échelle féodale impliquent des réactions différentes des défenseurs zélés de la religion chez nous. Dieu suffit comme témoin... Il suffit tellement comme témoin que tous ceux qui ont trempé dans la machination visant à détruire à jamais la vie du jeune forgeron militant sans procès, en intimidant jusqu’à son avocat, ont payé le prix de leur indignation sélective, devenue flagrante...

En effet, après l’affaire du forgeron vint l’affaire du coran profané qui n’a impliqué que des maures et surtout un imam arrêté dix jours et relâché sans que l’on sache s’il a été blanchi ou gracié. La confrérie islamiste est restée timide face aux accusations du pouvoir via son ministre de la communication accusant les islamistes d’être derrière cette affaire. L’imam fut libéré, l’affaire fut classée et le forgeron est toujours en prison.

N’oublions pas la sinistre affaire de Ould Dedew molesté au sortir de la mosquée par un de ses  anciens plus proches collaborateurs pour une sombre affaire de mœurs.

Voilà maintenant que des jeunes maures sont vus en train non seulement de prier en ricanant mais surtout d’humilier l’imam qui semble être un handicapé mental ! Double crime... Comment peut-on se moquer d’un handicapé mental qui essaye de prier comme on lui a appris mais qui n’arrive pas à cause de son handicap et les autres qui rient et l’un qui lui stimule, par deux fois, le derrière avec son doigt pendant que le handicapé prie ?

Laissons l’affaire de la prière, Dieu suffit comme témoin, mais comment laisser passer cette humiliation en se servant de la prière ? Les jeunes payent ce moment infâme en devenant célèbres par un coup du sort. Le sort de ce handicapé mental présumé est celui de bien d’autres qui, chez nous, sont ainsi humiliés par leurs pseudos amis. Qui ne sait pas que les enfants chez nous aspergent les chats d’essence et allument le tout pour voir le chat courir tout feu tout flamme jusqu’à s’effondrer ? Qui ne sait pas le sort qu’on réserve aux chiens des rues ? Qui ne sait pas comment les animaux sont maltraités chez nous comme les humains y sont humiliés ?

L’indifférence face au sort réservé à ce handicapé mental est à l’image de l’indifférence face au  sort du jeune forgeron, comme l’indifférence générale face au malheur qui nous entoure car nous avons pris l’habitude de voir l'injustice, le malheur, l’humiliation  et la torture psychologique.

Laissons ces jeunes tranquilles, ils doivent trembler actuellement mais prenons juste le temps de constater ce que vaut notre indignation sélective, notre justice religieuse, politique et sociale et ce devant Dieu qui suffit comme témoin...

Le silence aujourd'hui assourdissant des hystériques hier devant l’affaire du jeune forgeron coûtera cher à la société maure car elle devra affronter longtemps le miroir des crimes impunis…