Translate

mardi 9 août 2011

Urgent : l’appel de Biram Ould Dah Ould Abeid à la mobilisation générale depuis Nouakchott






Après avoir torturé et séquestré nos camarades  pendant plusieurs jours pour extorquer des faux aveux qui mettraient  l’organisation abolitionniste IRA et son président Biram Ould Dah en cause, le procureur  vient d’inculper les camarades arrêtés d’agression forces de l’ordre et appartenance à une organisation non reconnue sur ordre du général dictateur Mohamed Ould Abdel Aziz en personne. Rappelons qu’IRA-Mauritanie a effectuée toutes les démarches nécessaires en vue de sa reconnaissance, les autorités Mauritaniennes en leur tête le général Dictateur Mohamed Ould Abdel Aziz qui refusent de reconnaitre l’organisation pour mettre à l’abri les esclavagistes arabo-berbères d’éventuelles poursuites judiciaires  qui bénéficient de la main d’œuvre gratuite des enclaves. 

Aperçu des faits graves qui sont  restés impunis avec la complicité à la fois des hautes autorités Mauritaniennes, de la police nationale et du procureur de la République

 Photo Ould Saïbott
Le directeur du journal Houmoumnass, président du Parti Mauritanien pour la Justice et la Démocratie (PMJD), vice président de la Coordination des Partis de la Majorité Présidentielle, Mr Mahmoudi Ould Saibott, est venu s’attaquer  directement au commissariat pour faire libérer la nommée Aicha Mint Saibott accusée de pratiques esclavagistes. Un membre de ce groupe était armé d’un pistolet. Le groupe  des voyous de la République que dirigeait  Mahmoudi Ould Saibott, était  composé exclusivement d’arabo- berbères, ils ont proféré  des menaces et insultes aux militants de l’IRA Mauritanie en sit-in  « vous êtes tous des chiens ». Les assaillants ont  tenté de faire libérer par la violence, la présumée esclavagiste Aicha Mint Saibott des locaux de la police, ils ont saccagé le commissariat et molesté des policiers qui sont restés  curieusement résignés sans même se défendre. Le policier Cheikh Ahmed Ould Etheymine cousin de la prévenue, détaché dans cette brigade depuis l’arrestation de sa cousine, s’est engagé publiquement avec les assaillants dans leurs actes de vandalismes. Certains jeunes parmi le groupe des assaillants que dirigeait le délinquant au col blanc M. Mahmoudi Ould Saibott se sont éloignés de la scène, mécontents de la tournure qu’à  pris les choses, reprochant à leur chef de gang d’avoir détourné l’action vers le saccage du commissariat alors que selon eux l’action était limitée à une rafale sur la personne de Biram Dah ABEID. Malgré ces faits d’une gravité extrême, le délinquant Mahmoud Ould Saibott dort paisiblement sur ces deux oreilles sans être inquiété par la police nationale.

Ecouter l’appel de Biram ould Dah Ould Abeid en cliquant sur ce lien :

Merci de diffuser largement l’appel
Diko hanoune

Aucun commentaire:

Publier un commentaire