Translate

dimanche 28 août 2011

Pourtant cette décision de fermeture du Consulat de Mauritanie est à chercher ailleurs ……

Un bref rappel de quelques  faits avant d’entrer dans les détails :

Tout le monde se rappelle que  le 28 Octobre 2009, une prétendue « Diaspora mauritanienne » avait rencontré le Président Abdel Aziz dans son Hôtel Meurice à Paris. Cette rencontre, loin d’être appréciée par tous les mauritaniens noirs établis en France, a contribué à creuser d’avantage le fossé entre les partisans de complaisance ou de circonstance de soutien au pouvoir du général Aziz et ceux qui ont pour conviction que le général ne règlera jamais les problèmes des noirs mauritaniens car issu du même cercle que Maawiyyé Ould Sid’ahmed Taya et même si le général se dit démocrate.
Après cette rencontre du 28 octobre 2009, s’en est suivie une autre rencontre à Paris avec lé général, cette fois-ci en clandestinité entre des sieurs : SARR Ousmane, SOUMARE Abdoul Aziz, BA  Boubakar, KEBE Abdoulaye. Le troisième serait l’ami intime du général Aziz pour ne pas dire son exécuteur des basses besognes et c’est à lui qu’appartient la lourde tache d’accomplir toutes les démarches du général auprès de la « Diaspora »  constituée par le même cercle qui l’avait rencontré dans son Hôtel.
Les enjeux de cette rencontre clandestine …..
Lors de cette rencontre clandestine avec le général Aziz, selon les informations qui ont circulé, le président serait en colère après les propos de Monsieur SOUMARE Abdoul Aziz qui  avait déclaré : « Monsieur le Président, beaucoup de mauritaniens sont français et pour se rendre en Mauritanie ils sont dans l’obligation de payer le visa qui est trop cher et quand la famille est composée d’autant de personnes il faut autant de visa ce qui pèse lourdement sur le budget de la famille. Y a-t-il possibilité, Excellence, d’alléger ce problème de visa pour ces mauritaniens français ? Je vous remercie »
Le général a donné cette réponse laconique, selon nos informations « je verrai ».
La décision du Général après son retour de Paris
On peut dire sans l’ombre d’un doute que les révélations de Monsieur SOUMARE Abdoul Aziz sont la cause de la fermeture du consulat de Mauritanie à Paris. Pourquoi ? Démonstration
Le consulat de Mauritanie à Paris connait depuis l’épilogue du fameux dossier ELY Ould Dah une importance certaine pour les caisses du trésor mauritanien suite à la décision de Maawiyyé d’établir le visa avec les ressortissants français en 1998. Beaucoup de visa sont livrés et  cela signifie une entrée conséquente de devises et ce consulat a été géré de main de Maître par Monsieur DIAGANA Moussa avec son équipe d’alors avant son départ pour l’Ambassade de Mauritanie en Allemagne avant d’être rappelé peu après  à Nouakchott.

Le consulat de Mauritanie à Paris, selon certains conseillers chauvins du général  serait « un consulat spécialement dédié aux noirs mauritaniens en France et qu’il ne sert pas beaucoup à la Mauritanie ».
Et pour ces détracteurs du consulat, Monsieur SOUMARE Abdoul Aziz, par ses déclarations au général Aziz, vient de  les conforter dans leurs visions des choses d’autant plus que tous les employés de cette représentation diplomatique sont noirs et c'est simple il faut dire les choses telles qu'elles!
Le général, en l’espace de deux mois après sa visite parisienne, a pris la décision unilatérale de fermer le consulat de Mauritanie à Paris et de rattacher ses services à l’Ambassade.
Pourquoi le général lors de sa sortie télévisée en Mauritanie déclare que……. ?
« Tous ceux qui manifestent à Paris sont français et je ne vois pas en quoi le problème de l’enrôlement les concerne »
La réponse est à trouver dans ce que j’ai dit plus haut concernant les déclarations de Monsieur SOUMARE Abdoul Aziz.
De cette déclaration de Monsieur SOUMARE Abdoul Aziz, le général Aziz  vient d’avoir une information importante et de cette information, la décision a été rapidement prise car pour lui  les employés du consulat sont bien assis sur une manne financière et qu’il est temps de leur couper l’herbe sous les pieds surtout que ces employés sont à 90% noirs.  Et pour le général, la France serait un véritable vivier d’opposants traditionnels au système des gouvernements successifs.Un souci en moins en fermant ce consulat.
Pourquoi ce recensement ?
L’Arithmétique est simple : en ce qui concerne l’enrôlement dont il est question aujourd’hui et qui suscite beaucoup de réaction, les consulats de Mauritanie au Sénégal et en France seraient les consulats dans des pays acquis à l’opposition, surtout des noirs mauritaniens selon les observateurs dans l’entourage du général Aziz. Pour ces derniers, en les fermant, il serait plus facile de filtrer les mauritaniens bénéficiant de la double nationalité. Pour le Sénégal, la question ne serait pas difficile à résoudre pour nos compatriotes puisque le Sénégal est un pays africain dont les mauritaniens n’ont pas besoin de lourdeurs administratives pour avoir le séjour ou même s’en passer mais quant à la France, il serait plus difficile de demeurer longtemps sur le territoire étant un sans papier et la tache de l’ambassade de Mauritanie serait par cet enrôlement de jouer le jeu de la Police pour savoir qui est français d’origine mauritanienne et qui ne l’est pas et c’est pourquoi, selon nos information à Paris, l’ambassade exige des mauritaniens qui veulent s’enrôler de présenter leur passeport et leur titre de séjour.
Le général dit que toutes les personnes qui manifestent sont français, pourquoi cette spécificité pour la France ? Cherchez la réponse dans la déclaration de Monsieur SOUMARE Abdoul Aziz. Le général oublie-t-il qu’il y a des mauritaniens espagnols, marocains, italiens, belges, américains etc. beaucoup de celles-ci et ceux-là appartiennent à la communauté maure ? Donc, cette catégorie aussi ne serait-elle plus mauritanienne ?
Pour un rappel historique, tous ces mauritaniens maures qui s’appellent entre autres, Ould Michel, Ould Christophe, Ould Benza, Ould Cimper ne seraient-ils  pas mauritaniens alors qu’ils ont occupé des postes de haute responsabilités? Pourquoi refuser l’enrôlement à une OUEDRAOGO, un DIA, un DIAKHITE, à un KAMARA etc. si ce n’est du racisme pur et simple ?

En conclusion,  l’enrôlement et les problèmes qu’il suscite aujourd’hui est en partie à imputer à cette « Diaspora mauritanienne à l’origine de sa rencontre du général en Avril 2009 à Nouakchott et en Octobre 2009 à Paris »alors que si la vraie Diaspora mauritanienne noirs et blancs et les compatriotes justes et patriotiques  dans leur ensemble étaient soudés  sans la mise en avant des opportunistes, ce qui est en passe d’être qualifié d’antipatriotisme avec cet enrôlement, on n’en serait pas là aujourd’hui.
Nouakchott le, 28 Août 2011
Sid'Ahmed Ould Jaafar
Poiltologue, Nouakchott
We Lillah We Lilwatan

Aucun commentaire:

Publier un commentaire