Translate

samedi 13 août 2011

LA POLICE SÉNÉGALAISE CHARGE LES MILITANTS D’IRA-SENEGAL


LA POLICE SÉNÉGALAISE CHARGE LES MILITANTS D’IRA-SENEGAL
QUI MANIFESTAIENT CONTRE L’INCARCERATION DE LEURS CAMARADES EN MAURITANIE




L’appel d’IRA-Mauritanie section Sénégal pour une manifestation contre l’incarcération de neuf membre d’IRA en Mauritanie a été réprimé par la police sénégalaise sous l’ordre du conseiller de l’ambassadeur de la Mauritanie au Sénégal.
Monsieur Massar Cissokho a ordonné à la police de déloger les manifestants qui occupaient l’ambassade pour une manifestation pacifique sous prétexte qu’ils dérangeaient et qu’ils n’avaient pas le droit d’occuper l’ambassade pour une manifestation.
La police sénégalaise est arrivée sur les lieux à 10H00 pour tenter de négocier avec les manifestants pour leur faire quitter les lieux. Cependant  devant le refus  de ces derniers, la police a fait usage de la force contre les manifestants  qui ont été pourchassés à coup de matraques.
Faut rappeler que les manifestants ont sauté les murs de l’ambassade parce que Massar Cissokho le Conseiller de l’ambassadeur avait demandé au vigile de fermer la porte d’entrée de l’ambassade.
Cette manifestation entre dans le cadre de dénonciation de l’agression par la police des militants pacifiques de IRA-Mauritanie qui tenaient un sit-in devant la police des mineurs à Nouakchott pour dénoncer l’impunité dont bénéficie Aicha mint Saibott, une femme inculpée par le ministère publique de pratiques d’esclavage sur une fillette de dix ans(Oueichita mint Hamadi) ; la présumée esclavagiste qui a cachée la fillette avec la complicité des autorités mauritaniennes, continue de nier même l’existence de la victime.
Le régime du général ould Abdel Aziz, en usant de violence contre les militant d’IRA-Mauritanie, en a arrêter neuf( Tourad ould Zeid, Abdel Kerim Touré, Moktar ould Mohamed, Saleck ould Inalla, Sabbar ould Houssein, Ahmed Salem ould Ethmane, Alioune oud Sidi, Cheikna ould Cheikh Dieng, Chekhna ould Cheyakh) qui, après avoir été torturés, sont en passe d’être jugés le mercredi 17 aout 2011 ;
Les militants et sympathisants d’IRA-SENEGAL qui ont été nombreux à répondre à cet appel on condamner cette répression et demander la mobilisation  de tous les Mauritaniens et des citoyens du monde entier en faveur de ces détenus d’opinion.
L’esclavage, le racisme et les injustices ne sont plus à démontrer en Mauritanie car ils existent depuis des lustres et nous devons nous souder pour stopper toutes formes d’injustices en Mauritanie.
Nous considérons comme seuls responsables de l’attaque policière contre les manifestants, Monsieur Massar cissokho et l’Ambassadeur de la Mauritanie au Sénégal.





Le bureau exécutif
Dakar, le 12 Aout 2011

Aucun commentaire:

Publier un commentaire