Translate

lundi 29 août 2011

Ségrégation d'Etat en Mauritanie

IRA Mauritanie, Section Europe dénonce les nominations racistes en Mauritanie: Vaste mouvement au niveau des directions de la sûreté Mauritanienne
 
 
Avec le dernier mouvement des organes de la sécurité nationale, le régime mauritanien vient de confirmer sa détermination à poursuivre sa politique de ségrégation tant dénoncée par IRA et  à exclure les cadres de sa composante noire, les haratines et les négro-africains, des postes clefs de décision dans les différents corps de l’État notamment les appareil judiciaire, administratif et sécuritaire.
 
 Désormais la totalité de tous les postes des directeurs généraux de la sureté nationale et régionale(police) est totalement sous contrôle des éléments chauvins et racistes de l'ethnie Arabo-berbères, Baydhanes, malgré le poids minoritaire de cette comminauté dans les pays. Ainsi les haratines et les négro-africains restent á la merci d'une administration de discrimination etniciste, hostile et coloniale, taillée sur mesure pour maintenir un système de domination, d'exclusion et de marginalisation qui en dit long sur l'oppression arabe que subissent la majorité des mauritaniens. Sur un organigramme de 18 personnes on ne notera qu'un seul poste occupé par négro-africain et un hartani, soumis tous les deux à la logique du dénis et du faux témoignage.
 
La Section Européenne de IRA Mauritanie dénonce avec la dernière énergie cette politique raciste et demande aux partenaires de la Mauritanie, aux démocraties occidentales d'exiger de la junte arabo-berbère au pouvoir à Nouakchott, d'abolir le racisme et l'esclavage qui sont passés comme mode de gouvernance dans le pays.
Abidine Merzough
Président de L’IRA-Section-Europe
Europe, le 29 /8/ 2011

Aucun commentaire:

Publier un commentaire