Translate

dimanche 15 avril 2012

Commune de DAFFORT, il se passe des choses horribles.



Les pratiques d’antan ont la peau dure, Yelli Mineta Camara , chef du village de Gorilakhé et conseiller municipal du maire de DAFFORT,Silly Sira Hamedi Camara, est trempé dans une affaire extrêmement grave. En effet, les fameux boutiques  témoins   qui reçoivent les dons destinés aux populations très diminues par la sécheresse sont vendus à des commerçants maures . Le Hakem  « préfet en Mauritanie » et le commandant de la gendarmerie de Ould-Yengé  ont été saisi. Apparemment l’affaire est entre les mains du ministre de l’intérieur , le nègre de service Mohamed Ould Boïlil qui veut  étouffer, monnayer  cette affaire gravissime pour obtenir le soutien de ces élus corrompus au général Ould Abdel Aziz. Où va-t-on dans ce pays ? Qu’est ce qui est devenu le fameux discours et lutte contre la gabegie du général Aziz ? Le chef du village de Gorilakhé Camara Yelli est connu par son excès de zèle, un dictateur qui exproprie les terres et maisons des pauvres villageois, des  habitants centenaires pour construire des boutiques pour les louer aux commerçants maures . Il vient d’être dénoncé par l’un des commerçants maures du village alors qu’il cherchait à expulser  ce dernier récemment afin de pouvoir revendre son terrain manu-militari.
En ce moment, Il est sur une autre affaire qui concerne un militant de MPR de Kane Hamidou Baba, Voici son témoignage :
«  Je tiens à vous relater les faits qui ce sont produits hier, lundi 9 avril 2012, dans le village de M’Beidia Sakha  situé dans le département de Ould Yengé , commune de Daffort dans la région du Guidumakha.  Hier dans la journée, un escadron de la gendarmerie débarqu sans mandat au domicile de Monsieur SOW Hadia pour s’accaparer de sa maison sur ordre direct de Camara Yeli qui par son statut de chef du village et conseiller du maire se croit tout permis.

  Mr SOW Hadia est une personne âgée de 78 ans qui souffre d'hypertension, de diabète, de cécité et est atteint d’une infirmité. Nous demandons donc à tous les organismes des droits de l'homme et partis politiques de secourir notre vieux père, qui l’un des plus ancien habitant du village dont son père, SOW Daouda,  a été l’un des fondateurs. » Nous demandons Justice et réparation. Cordialement,  SOW Fousseynou »

Après lecture de ce témoignage, il est du devoir de chaque citoyen Mauritanien de relayer l’information, en dénonçant l’attitude inqualifiable surtout inhumain de Yelli Mineta Camara. L’homme est un célèbre esclavagiste, il fait régner la terreur dans le quartier des esclaves « Komo-Kanni ». Il est choisi d’office pour représenter le village de Gorilakhé à la mairie de DAFFORT contre la volonté même des habitants. Malheureusement, la mairie est devenu une affaire de chefferie du village contre l’intérêt même des populations qui souffrent  et  sont à l'agonies dans indifférence totale des autorités locales.

Je vous remercie

Diko hanoune

Aucun commentaire:

Publier un commentaire