Translate

jeudi 9 août 2012

Biram Ould Dah veut prendre en charge ses examens médicaux



اضغط لصورة أكبر
Le président de l’Ira Biram Ould Dah en détention, depuis mai, a demandé aux autorités carcérales de l’autoriser à subir des examens médicaux à ses propres frais, « étant donné la dégradation de son état de santé », rapporte une source proche de l’IRA.
 
La demande de Biram intervient après des recommandations des médecins relatives à des examens urgents qu’il devrait subir dimanche dernier.
La direction de la prison centrale avait effectivement conduit Biram à l’hôpital, où il n’a pu subir qu’un seul examen parmi plusieurs recommandés par les médecins, faute de fonds nécessaires disponibles pour couvrir les frais des examens. Ce qui a poussé le président de l’IRA de faire la proposition de prendre en charge lesdits examens et sur ses propres frais.
Selon une source de l’IRA, le premier examen a révélé que Biram souffre d’une infection interne grave nécessitant encore d’autres examens complémentaires. Ces examens devront permettre aux médecins de pouvoir définir de manière précise la maladie dont souffre Ould Dah.
Selon une source médicale citée par IRA, l’état de santé de Biram nécessite des examens urgents étant donné sa situation critique. Ce qui fait que l’Initiative, qui a des doute que son président pourrait faire l’objet d’élimination physique systématique, appelle les organisations de défense de droits de l’homme à se mobiliser pour exiger des examens médicaux pour Biram, « quitte à ce que ce soit sur ses propres frais ».
Auparavant avait subi des examens médicaux, suite auxquels les médecins avaient prescrit son hospitalisation pendant trois jours. Ce que les autorités avaient refusé. Biram avait alors été hospitalisé au niveau du dispensaire de la, prison de Dar Naim.
Les autorités carcérales continuent à faire le blackout sur les résultats des examens du président de l’IRA, à un moment où des organisations de droit de l’homme proposent une prise en charge totale de ses soins.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire