Translate

vendredi 30 août 2013

Monsieur le Président de la République Islamique de Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz





Nouadhibou le 30 août 2013

Lettre ouverte

Monsieur le Président de la République

Islamique de Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz

Monsieur le Président,

Nous, mouvement de la jeunesse consciente de Nouadhibou rejoints par d’autres jeunes de Dakhlet Nouadhibou ayant les mêmes objectifs que nous à savoir contribuer à l’épanouissement de la jeunesse de notre pays, portons à votre connaissance ce qui suit :

Monsieur le Président,

Attentifs à vos déclarations sur vos ambitions pour les jeunes de notre pays et sensibles aux jalons que vous avez posés pour résorber le chômage en privilégiant l’enseignement technique et professionnel et l’emploi des jeunes, nous avons pris l’initiative de vous accompagner dans cette dynamique.

C’est dans cette optique et fort du devoir moral qui nous anime, que nous vous adressons cette lettre pour marquer notre désaccord avec la décision de la SNIM de limiter l’âge des candidats au concours à 25 ans privant ainsi des milliers de jeunes à tenter leur chance pour trouver un emploi.

Si nous sommes arrivés à vous faire part de cette situation, c’est que nous venons d’épuiser toutes voies de recours après avoir rencontré les autorités administratives et tenté en vain de discuter avec les responsables de la SNIM.

Monsieur le Président,

Des milliers de jeunes sortants des écoles professionnelles dont l’âge a dépassé les 25 ans se trouvent aujourd’hui dans le plus grand désespoir parce que privés de se présenter aux concours de la SNIM du seul fait de leur âge. Nous rappelons que le cursus de l’enseignement technique (4 ans) ajouté à celui de l’enseignement général secondaire avoisine les 25 ans !

Monsieur le Président,

Nous vous demandons, en tant que Président de tous Mauritaniens d’intercéder auprès des responsables de la SNIM pour sursoir à leur décision de priver des jeunes de trouver un emploi décent.

Monsieur le Président,

Toutes les actions que nous avons menées ont été pacifiques. Nous voulons simplement attirer l’attention des décideurs sur les conséquences désastreuses que leur décision peut engendrer pour l’ambition que vous avez pour notre jeunesse.

En vous souhaitant une bonne réception, veuillez, Monsieur le Président, agréer notre très haute considération

Le Mouvement de la jeunesse consciente de Nouadhibou

Aucun commentaire:

Publier un commentaire