Translate

vendredi 21 septembre 2012

La ministre de la fonction publique annonce le règlement des derniers dossiers du passif humanitaire

Nouakchott,  20/09/2012  -   Mme Maty Mint Hamady, ministre de la fonction publique et de la modernisation de l'administration a annoncé jeudi, dans le cadre de son commentaire des travaux du conseil des ministres tenu le même jour, que le conseil a adopté une communication portant sur le règlement de la situation administrative de 786 anciens fonctionnaires et agents de l'Etat dont 184 policiers.
Elle a ajouté que par l'adoption de cette communication on aura ainsi réglé le cas des derniers dossiers du passif humanitaire.
La ministre a relevé que cette décision s'inscrit dans le cadre des étapes marquant le règlement de ce dossier, étapes qui ont englobé la prière du disparu faite en présence du Président de la République à Kaédi; le règlement des indemnités aux victimes des éléments de l'armée et de la garde nationale et les célébrations organisées à Rosso à l'occasion du retour des frères réfugiés.
Mme Maty Mint Hamady a précisé que la détermination du nombre des fonctionnaires a été faite par une commission formée à cet effet et comprenant des représentants de l'Office National des Statistiques (ONS), de l'Agence d'Insertion des réfugiés, de la Fonction publique et dont les opérations ont englobé les missions diplomatiques.
Ce règlement a requis la mobilisation de plus de 713 millions d'ouguiya sous formes de réparation du préjudice subi en plus de l'insertion dans les corps de l'Etat des intéressés.
Le ministre chargé de l'environnement et du développement durable M. Amedy Camara a, dans son commentaire, souligné que le conseil a adopté une communication conjointe entre les ministères de l'intérieur et de la décentralisation; du développement rural et de l'environnement et du développement durable portant sur la campagne nationale de protection des pâturages contre les feux de brousse 2012 - 2013.
Il a relevé à cet égard que le pays regorge de potentialités pastorales en particulier au niveau des wilaya des deux Hodhs; de l'Assaba; du Guidimagha; du Gorgol; du Brakna et du Trarza.
Le ministre a ajouté que la protection du couvert végétal dans ces wilaya contribue à la préservation des écosystèmes et de la diversité biologique en plus de la protection du sol.
Il a indiqué que les feux de brousse sont les causes les plus importantes de perte des pâturages et constituent l'une des 9 grandes catastrophes prévues en Mauritanie selon le plan d'action national de gestion des risques des catastrophes.
Il a précisé que la moyenne des feux de brousse au cours des 4 dernières années a atteint 164 feux par an et ses pertes évaluées à 448000 hectares de pâturages dévastés au niveau des 7 wilaya précitées.
Pour faire face à ce phénomène, dit M. Amedy Camara, le département de l'environnement entreprend chaque année une campagne nationale de protection des pâturages contre les feux de brousse.
Il a également évoqué la campagne écoulée et son bilan; les réalisations accomplies, la situation des pâturages dans les wilaya ciblées; les besoins du cheptel; les objectifs de la campagne et le plan d'action en plus des estimations de leur coût financier.

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire