Translate

mercredi 18 juin 2014

Mauritanie : Election présidentielle 21 juin 2014, la solution ne viendra du boycott des parties de ladite « l’opposition » !


Notre seul adversaire dans cette élection présidentielle est le faux général Mohamed Ould Abdel Aziz et sa bande de kleptomanes pervers. Je trouve que ceux qui prônent  le boycott  malgré le respect de leur choix,  font le jeu du pouvoir actuel qui ne pouvait espérer mieux. Nous avons tous boycottés les municipales et législatives, nous savons les résultats, on s’est retrouvé avec une assemblée nationale presque monocolore de 145 députés kleptomanes mal élus, loin de représenter le peuple.  Nous avons pris nos responsabilités pour livrer bataille au chef des kleptomanes, une fois leur chef battu, chasser, cette assemblée nationale illégitime sera dissoute, des nouvelles élections totalement transparentes  verront le jour pour nettoyer nos deux chambres basses de ces voleurs de la république. Chaque Mauritanien se verra notifier ses  droits et devoirs envers la nation, toute injustice sera bannie. Mes questions aux boycotteurs  sont: Selon eux, comment ou qui peut juger qu’une élection est légitime ou non ? Comment peut-on contester une élection sans avoir participé ? Après moult expériences des boycottes, qu’ont ils servi ? Qu’est ce que rapporte le boycott d’une élection ? Avez vous vue une seule fois depuis le début de la démocratisation du monde, un seul pouvoir battu par la force du boycott de l’opposition, si oui, donnez nous l’exemple pour nous convaincre et les moyens utilisés pour y parvenir ? On verra si vous utilisez les mêmes moyens ou pas. Les Mauritaniens n’ont plus le choix, soit voté massivement contre le général et sa mauvaise gestion du pays, sinon vivre dans la misère totale au milieu des injustices, du népotisme comme c’est le cas actuellement. Le changement tant attendu ne viendra jamais par le boycott, il faut oser affronté l’adversaire quelque soit le gabarit pour espérer  le mettre à terre. Celui qui ne bataille pas ne peut espérer gagner un combat contre son adversaire. Le 21 juin 2014, tout électeur Mauritanien  qui n’accomplit pas son devoir de citoyen est complice de l’endurance de la souffrance des Mauritaniens. Juste un exemple similaire du boycott, en France dans le milieu des jeunes issus de l’immigration, ils passent leur temps à se plaindre du racisme, discriminations, l’exclusion etc...  alors qu’ils ne votent jamais lors élections. C’est simple, quand je discute avec eux, je les demande souvent : Est ce que vous vous déplacez pour voter au moins? La réponse est souvent sans surprise non avec prétexte ça  ne sera à rien. Alors je les réponds sèchement, fermez là s’il vous plait, avant de se plaindre, accomplissez déjà vos devoirs de citoyens à part entière comme tout le monde ensuite plaignez vous. J’appelle les mauritaniens à voter massivement pour le candidat de l’avenir, Biram Dah Ould Abeid l'homme de la situation. Il est le seul capable de clouer le bec aux pervers égoïstes kleptomanes qui pillent le pays depuis l’indépendance. Faites le bon choix, en se débarrassant du général Aziz et sa bande  le 21 juin prochain. Dieu est avec les justes qui se battent pour s’en sortir, ne vous laissez pas divertir par les mensonges et manipulations de ces hommes qui nous gouvernent sans foi ni loi. Ils sont égoïstes,  ils ne pensent qu’à leur bien être personnel et ne croient à rien.

Diko hanoune

Aucun commentaire:

Publier un commentaire