Translate

mardi 10 décembre 2013

Nouakchott-manifestation : les victimes des évènements de 1989 et 1990… réclame justice



altEssirage.net-« jugez les criminels, jugez Mouawya, jugez les torchonnaires… » s’écriaient ce mardi matin quelques centaines de  manifestants  à Nouakchott à travers une marche qui a débuté de carrefour BMD jusqu’ au ministère de la justice , ou il sont barrés par des policiers les empêchant d’atteindre le palais présidentiel.
Des manifestants composé la plupart d’orphelins, de veuves, d’ex-militaires  victimes des douloureux évènements qui ont marqué le pays , rassemblé au sein de l’ONG COVICIM ,soutenu par IRA… réclament  justice et demande à  que les criminels du génocide comme:
« -colonel Mouawya Ould Sid’Ahmed Taya : chef de l’état à l’époque et CMSN ;-colonel Gabriel Cymper dit Djibril Ould altaltAbdallah : ministre de l’intérieur ;-colonel Ely Ould Mohamed Vall : directeur de la sureté nationale ;-colonel Cheikh Ould Mohamed Sallah : Cdt de la 7ème région millitaire( Aleg, Azlat) ;-lieutnant colonel Sid’Ahmed Ould Mohamed Salah Cdt de la 1ère région militaire (Inal, Nouadhibou,PK55) » soient juger. Ou « stop au racisme » se lisait sur leurs banderoles.
Pour  ce faire « nous demandons au président de la république d’ annuler la lois d’amnistie de 1993 qui les protègent au niveau international » a confié à essirage.net Khady Sileymane Ba une orpheline dont le père Ba Sileymane Moussa : sergent chef marin et le grand-père Ba Baydy Alassane : lieutenant douane , ont disparu depuis les évènement de 1989.
 altKhady refuse d’accepter les 1 800.000um et un terrain versé à chaque veuve par le président  comme indemnisation et déclare que  «les orphelins ne veulent pas de l’argent , mais que les assassins soient juger ».
Rappelons que cette marche vient de s’ajouter à d’autre activités organisés par d’autres ONG et parti politiques  en vu de rappeler les 28 officiers noirs pendus le 28 Novembre 1990 pour célébrer la fête de l’indépendance.  
Oulimata Alioune Diop(stagiaire)
alt
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire