Translate

mercredi 4 décembre 2013

L’Ambassadeur de Mauritanie à Paris construit sans autorisation préfectorale ni municipale



 


Le  ridicule ne tue plus  et notre ambassadeur, celui qui nous a  habitué à la honte et à des humiliations permanentes pour notre pays vient de franchir un nouveau pan de l'humiliation, du rubicon  mais surtout du manque de respect de la part d'une autorité diplomatique à l'égard d'un pays hote, qui est la France, ancienne puissance coloniale  de la Mauritanie.
L'Ambassadeur Mohamed Ould Brahim Khlil résident au 03 Rue du commandant Marchand à Paris, sur le dos du contribuable Mauritanien vient de procéder sans aucune autorisation préfectorale ni municipale à la construction de deux petites chambres, appelées caves par ses proches  parents, ses visiteurs de tous les jours.
L'Ambassadeur n'ignore pourtant pas que toute modification ou construction  est soumise à une autorisation formelle dûment signée par la préfecture et la Mairie de résidence, mais notre ambassadeur n'a cure de cela et se vante auprès de ses proches ne pas tenir compte de ses détails et des règles bidons de la France comme s'il  se trouvait sur le sol Mauritanien ou tout est permis. Cela, il se moque des lois Françaises, n'a rien à cirer.
Nous appelons l'attention de tous nos compatriotes  et des autorités Françaises sur la construction de ses chambres de la honte, puisqu’il s'agirait d’y abriter de futurs esclaves, des serviteurs amenés de la Mauritanie, sans rémunération, sans jamais être déclarés à l'URSSAF, ni à la sécurité sociale pour y vivre en esclavage.
La France doit prendre très rapidement des mesures draconiennes afin  d'arrêter ce comportement insupportable de Mr Brabim Khlil, qui défie aussi bien les Mauritaniens immigrés en France mais aussi la France à travers le plus fort de ses institutions et de son fondement c'est à dire un pays de droit et de devoir ou nul n'est sensé ignorer la loi ni la défier comme le fait notre ambassadeur.
Avant qu'il ne soit trop tard, très rapidement, la France doit mettre fin à ses agissements et il semble curieux que seule les compatriotes de la seule ambassade manifestent toutes les semaines dans le 16éme Arrondissement pendant que toutes les autres ambassades vivent la tranquillité et le calme malgré les problèmes dans ces pays voisins à la Mauritanie.
La France doit agir, les URSSAF, la Sécurité Sociale et toutes les institutions étatiques doivent enquêter rapidement sur ces esclaves qui travaillent chez Mr l'ambassadeur

Sakkal Oumou

Aucun commentaire:

Publier un commentaire