Translate

mardi 17 décembre 2013

Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA)



 
Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA)
L'IRA condamne l'exécution d'Abdel Kader Malla
            Les autorités du Bengladesh viennent de décider la mise à mort du leader islamiste Abdel Kader Malla. Cette mise à mort a été décidée par la "Cour des crimes de guerre"  créée spécialement depuis 2010 à des fins de règlement de comptes de nature raciale et confessionnelle avec l'Opposition. Pour preuve de cet acharnement et règlement de compte, les autorités du Bengladesh ont déterré de vieilles accusations datant de 1971 pour inculper le leader de l'Opposition.
            De façon similaire, une autre vie vient d'être enlevée à un autre opposant, cette fois en  Corée du Nord. Il s'agit de Chang Song-taek, oncle du dictateur de  Pyongyang et personnalité de renom de ce pays.
            L'Initiative pour la résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA):
            1- exprime ses vifs regrets  devant l'impuissance de la communauté internationale à mettre fin à ce genre de simulacre de cour de justice et des exécutions qui l'accompagnent. Les Etats coupables de ce type de barbarie ont pourtant ratifié la Convention Internationale des Droits de l'Homme en leur qualité de membre de l'ONU;
            2- dénonce avec vigueur la mise à mort, par les autorités du Bangladesh, de Monsieur Abdel Kader Malla et l'exécution de Monsieur  Chang Song-taek par le régime de la Corée du Nord;
            3- exhorte la communauté internationale et l'ONU à hâter l'abolition définitive et irréversible de la peine de mort pour que plus jamais les chefs d'Etat ne s'en servent pour éliminer leurs opposants comme cela vient de se produire au Bangladesh et en Corée du Nord;
            4- demande avec insistance que l'ONU adopte des mesures de rétorsions à l'encontre des deux régimes et que les Organisations non-gouvernementales opérant dans le domaine des droits de l'homme engagent une campagne de dénigrement contre  ces deux Etats.

La Commission de Communication                                                            Nouakchott le 14 décembre 2013

Aucun commentaire:

Publier un commentaire