Translate

dimanche 8 décembre 2013

Drôle de cinéma, la situation tourne au vinaigre pour Mme la présidente de la commission.



Mme Irabiha Abdel Wedoud, chargée de cette Commission Nationale qui couvre les crimes de l’état Mauritanien est au point de Peter le plomb. Elle envoie des milliers de courriels à l’ONU, aux ONG internationales faisant l’apologie d’une agression imaginaire de la part des militants abolitionnistes. En effet cette perverse exhibitionniste des mensonges d’état a cru bien faire le 02 décembre 2013 en appelant à commémorer la journée internationale contre les pratiques de l’esclavage dans le monde pendant que notre pays occupe la première place mondiale en la matière dans ces locaux qui ne servent qu’à couvrir les esclavagistes. Puisqu’elle n’a pas honte de mentir en public alors elle invita la presse, le représentant de l’ONU à Nouakchott, les ONG des droits de l’homme, puis, elle ouvre la grande balle des mensonges d’une menteuse professionnelle par une déclaration dont elle a eue du mal à finir sous les hués de l’assistance et les invités dégoutés d’entendre des monstruosités semblables. Mme Irabiha Abdel Wedoud peut elle nous sortir un seul cas d’esclavage qu’elle a traité depuis qu’elle est présidente de cette boite à couverture des crimes? Non, alors de quoi se mêle cette dame qui nous verse des larmes de crocodiles en cachette? Qui l’a sommé de mentir en public ? Disons la vérité, cette dame s’est permise de dire que la supervision des élections rentre dans le cadre sa mission sur les droits de l’homme en Mauritanie, une astuce qui lui a permise de battre campagne en faveur du parti au pouvoir, par contre le suivi et l’assistance qu’elle devrait apporter aux familles des victimes de violes, meurtres qui touchent particulièrement les femmes mauritaniennes ne rentrent pas dans le cadre de sa mission des droits de l’homme. On n’a jamais lu ne reste qu’une déclaration de cette commission qu’elle dirige qui dénonce les viols, meurtres, l’esclavage, racisme etc.. Alors qu’elle la boucle pour de bon nom de Dieu…..

Diko Hanoune  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire