Translate

mardi 9 décembre 2014

Pourquoi certains maures croient naïvement d’être des immortels et à l’abri de tous !



Pourquoi certains maures  croient naïvement d’être des immortel à l’abri de tous !  Nous n’avons rien à perdre mais tout à  gagner de bout en bout. Ce sont les maures qui perdront le pouvoir, leurs commerces, leurs banques, leurs richesses volées, leurs portefeuilles, avantages illégitimes, etc...  Trop gentil, on devient trop con..


La plupart des caravaniers contre l’esclavage foncier dans le sud  qui croupissent injustement dans les prisons, sont accusés d’avoir tenus des propos « racistes ». Vous imaginez ô combien cette accusation  frôle plus que le ridicule ? Des maures blancs sont autorisés à insulter publiquement d’autres communautés, menacent publiquement en direct des chaines TV publiques ou privées comme le nommé Daoud ould Ahmed Aicha sans être inquiété. Nous avons tous compris le pouvoir cherche l’escalade d’une violence communautaire entre maure blancs et les noirs, qui cherche, trouvera forcement un jour. Biram Dah Ould Abeid, président IRA-Mauritanie et d’autres détenus croulent sous mandat de dépôt sans preuve par des juges d’instructions zélés à défendre les mensonges de l’état Mauritanien  coute qu’au coute, vaille que vaille dont celui de Rosso ne travaille qu’une demi-journée seulement par semaine. Histoire de trainer les pieds, laisser pourrir-mourir les détenus en prison sans jugement à plus forte raison les confronter à leurs fameux accusateurs à tout va  tapis dans l’ombre d’un pouvoir de voyoucratie. Les gendarmes trafiquent, exercent des pressions sur les personnes,  déforment  les procès-verbaux, essayent de falsifier les propos des détenus pour les accabler,  montent les ONG et les communautés les unes contre les autres etc…, Dès-lors comment osent ils accuser alors les caravaniers  d’avoir tenus un discours raciste qui porte atteinte à « l’unité nationale » qu’ils ont brisé depuis en 1978 ? Quand des pervers  monstres racistes, abominables  bourreaux  d’un peuple meurtrit sans voix osent arrêter des hommes et femmes en se plaignant d’un pseudo discours raciste, que vont-ils devenir leurs victimes ?

 Désormais tellement pitoyable, ils inversent les rôles, les puissants racistes bourreaux au commande du pays  sans pitié se victimisent à la place de leurs victimes. Voyons où va se pays ? Comment développer un pays avec du faux et usage de faux, mensonges a longueur de la journée au nom de l’islam laissant pousser la barbe jusqu’au pubis? En plus nous assurons la présidence de l’Union Africaine en même temps les chefs d’états Africains observent, se taisent, se  murent derrière un silence qu’on ne peut qualifier autrement que de complice.  Je trouve le comportement des autorités mauritaniennes sous la dictature  du faux général Aziz  est un manque de respect cruel envers tout le continent africain, au moins il fallait se tenir aux carreaux durant le mandat de l’union africaine. Existe-t-il un coin dans le monde qui n’a pas condamné l’arrestation arbitraire des abolitionnistes Mauritaniens ? Qui n’est pas au courant des pratiques esclavagistes  perdurent encore en Mauritanie ? Si le pouvoir de l’ingrat faux général cherchait à faire taire les abolitionnistes, il a aggravé son cas puisque sa dictature est pointée du doigt par le monde entier. Ces conseillers politico-mafieux ont perdu la main donc le pire reste à venir.



Extrait blog mozaikrim de Mekfoula Mint Brahim


«Je sais que Birame dit des mots que la société maure ne veut pas entendre, mais qui recèlent une grande part de vérité. Et si on ne veut pas entendre cette voix, on ne règlera aucun problème de ce pays» soutient celle qui a mis sur les réseaux sociaux (où elle a plus de 6000 abonnés à sa page) une photo de profil à l'effigie de Birame Ould Abeid, en soutien.

«Birame Ould Abeid a été arrêté pour un supposé extrêmisme, dont on ne nous a jamais fait la démonstration. Mais bizarrement, on laisse un Daoud ould Ahmed Aicha, un samsar, un fou menacer de mort à la télévision, et dire des mensonges historiques sur le peuplement de ce pays. Mais ce n'est pas étonnant : ce sont les méthodes éprouvées sous Taya, et où on met en avant des individus utilisés par les renseignements» suppute Mekfoula Mint Brahim. «Et il partage malheureusement une croyance répandue au sein de la société maure, et notamment utilisée dans la réthorique falsificatrice des chauvins» termine-t-elle. »


Diko hanoune

Aucun commentaire:

Publier un commentaire