Translate

jeudi 24 mars 2011

INITIATIVE POUR LA RÉSURGENCE DU MOUVEMENT ABOLITIONNISTE Communiqué

INITIATIVE POUR LA RÉSURGENCE DU MOUVEMENT ABOLITIONNISTE
Communiqué

http://www.flere.fr/images/stories/ira_2.jpg













Ira-Mauritanie a saisi  hier,  mercredi, les autorités administratives de trois cas de pratiques d’esclavage exercées sur d eux filles. La brigade des mineurs à qui les esclaves et leurs présumées esclavagistes ont été transférées manifestent encore son refus d’engager les procédures d’enquête que requièrent ces faits. Mme le commissaire continue à se défiler de ses responsabilité se justifiant, tantôt, par l’incompétence de sa brigade et tantôt par les risques que cela présenterait pour la stabilité, la sécurité et la paix civile.
C’est cette situation inacceptable caractérisée pour  la énième fois par l’implication partiale et à très haut niveau des responsables de l’appareil judiciaire prenant la défense des pratiques d’esclavage et des esclavagistes qui a conduit les présidents des organisations de défense des Droits de l’Home Mme Aminetou Mint El Moctar (AFCF), M. Boubacar Ould Messaoud (SOS-Esclaves) et Biram Ould ah Ould Abeïd (IRA-auritanie) à rentrer dans un sit-in ouvert et une grève de faim illimitée dans le bureau du commissaire . Ce sit-in et cette grève de faim se poursuivront tant que les autorités ne se seront pas pliées à leurs demandes légitimes de l’application de la loi d’incrimination et de sanction des pratiques d’esclavage.
Eu égard à ce blocage grave qui constitue une violation criante des lois dans un pays qui se targue d’être un État de droits, IRA-Mauritanie tient à :

1-        Insister avoir inauguré une nouvelle stratégie de dénonciation pacifique de toutes les formes d’injustice et de contestation des mécanismes d’iniquité ;

2-      Affirmer avoir enregistré depuis l’affaire d’Arafat, 13 Décembre 2010, un flux de plaintes en bonne et due forme de victimes  encouragées par l’arrestation et la condamnation de Mounimnine Mint Bacar Vall et le succès du Président d’IRA et ses compagnons à transformer leur mascarade de procès en procès public de l’esclavage en Mauritanie ;

3-      Souligner la démarche de IRA-Mauritanie consistant à associer les organisations sœurs comme SOS-Esclaves et AFCF ;

4-      Inviter l’ensemble des partis politiques, la société civile, les forces vives et les ambassades accréditées dans le pays à faire toutes les pressions pour contraindre le pouvoir à l’application de la loi 0047-2007 incriminant et sanctionnant les pratiques esclavagistes

Nouakchott, le 24 Mars 2011
                                                                                  IRA-Mauritanie

Aucun commentaire:

Publier un commentaire