Translate

vendredi 9 janvier 2015

Scandale: Qu'on le veut où non, l'état Mauritanien est complice des terroristes

Scandale: Qu'on le veut où non, l'admettre ou pas, en effet le constat malheureux est que l'état Mauritanien est complice des actes terroristes, la victime s'appelle Aminetou Mint El-Moctar. Leurs cibles se sont les militants des droits de l'homme particulièrement les abolitionnistes donc il serait naïf de ne pas voir la main des autorités Mauritaniennes derrière l'utilisation abusive de la religion pour abattre les militants des droits humains.

Au moment où les autorités mauritaniennes séquestrent des militants abolitionnistes à 200 KM de la capitale Nouakchott avec des accusations fausses, montées, inventées en toutes pièces, elles laissent un dangereux terroriste agir comme bon lui semble sur le territoire national en toute liberté, semant la pagaille haineuse sur usurpation des Fatwas religieuses. Un dangereux terroriste, à la tête d'une ONG fantôme comme il en existe des milliers reconnues par l’état Mauritanien au service du terrorisme d’état;  responsable du simulacre  procès contre le citoyen Mohamed Ould Moukheitir poussant sa condamnation à mort sous la salve des cris de youyous de joie, est en liberté avec la bénédiction des autorités mauritaniennes, des renseignements généraux sous la responsabilité d'un autre faux général mouillé jusqu'au cou dans les massacres des noirs Mauritaniens en 1989, le nommé Mohamed Ould Meguett qui nous tympanisent avec leur pseudo engagement dans la lutte contre le terrorisme. Une preuve de plus, le fou faux général mauritanien protège les terroristes sur le territoire mauritanien et les terroristes agissent  en toute impunité selon les ordres, les instructions du président Ould Abdel Aziz et les renseignements généraux.Nous exigeons l'arrestation immédiate du terroriste nommé Yehdih Ould Dahi auteur d'une fausse Fatwa incitant l’assassinat de la Militante des Droits de l'homme, Mme Aminetou Mint El-Moctar, présidente de l'association des femmes et chefs de familles.( (AFCF). Nous demandons la mobilisation de tous et toutes afin que les terroristes ne fassent la loi sur le sol mauritanien à plus forte raison qu'ils restent impunis. Ces terroristes sont tous sauf parmi les amis du prophete (PSL), se sont les vrais ennemis de l'islam et de son prophète, des pervers obscurantistes assassins, manipulateurs en puissance. Ils ne sont contents que s'il y a du sang humain qui coule à flot hurlant Allahou-Akbar sans foi ni loi...
C'est vraiment révoltant, Mort aux terroristes.....
 Diko hanoune

 "Pour avoir diffusé une Fatwa où il incitait les gens à tuer Aminetou Mint Mokhtar et à lui crever les yeux parce qu’elle avait pris la défense d’un jeune condamné à mort pour écrit blasphématoire contre le Prophète Mohamed (PSL), Yehdih Ould Dahi, Président d’un Mouvement Religieux qualifié de radical, «Ahbab Rassoul » a été placé sous contrôle judiciaire par le juge du 6eme cabinet.

Il avait été d’abord arrêté par le Commissariat de Tevragh-Zeina 1 sur ordre du Procureur de la République, il y a quelques jours.

Aminetou Mint Mokhtar, défenseur des droits de l’homme et Présidente de l’ONG Association des Femmes Chefs de Famille (AFCF) avait au préalable porté plainte contre lui pour menaces sur sa vie.

Durant son interrogatoire en présence de la plaignante, Yehdih se serait rétracté, niant ses propos vengeurs et ses menaces de mort contre Mint Mokhtar, laquelle a déclaré dans sa réplique qu’elle n’a pas besoin de polémiquer avec lui, ses déclarations étant soigneusement conservées dans les sites électroniques et les cassettes de ses interventions dans les radios et les télévisions. Affaire à suivre.
Abou Cissé via cridem"

Source: http://www.cridem.org/C_Info.php?article=665629

Aucun commentaire:

Publier un commentaire