Translate

lundi 19 janvier 2015

Le faux Général Aziz bat une terreur sans précédente sur des manifestants pacifiques....



Le faux Général Aziz bat une terreur sans précédente sur des manifestants pacifiques qui réclamaient la libération des détenus abolitionnistes.

Le faux général Aziz est un dangereux pervers terroriste qui fait tout pour précipiter le pays vers la violence aveugle, un menteur, tricheur  qui veut créer des tensions intercommunautaires afin de saper le peu des choses qui restaient de l’unité nationale…
Ce sont des images qui font extrêmement mal au cœur et dans nos consciences, le terroriste Aziz n’a et n’aura aucun respect envers les noirs. Les forces au service du désordre se sont acharnées sur le vieux Boubacar, elles font tout pour blesser le maximum de manifestants dans le but de tuer réellement sous la couverture de cette hiérarchie sanguinaire militaire.
Images choquantes qui reflètent la dure réalité du noir Mauritanien sur tous les plans, pendant tout ce temps, le terroriste faux général Aziz accueillait en grande pompe devant le palais présidentiel des barbus surexcités qui insultaient la France, menaçaient les occidentaux par des attentats meurtriers prônant publiquement la violence, leur haine envers tout ce qui n’est pas musulman. Ce qui obligea l’ambassade de la France en Mauritanie à se refugier derrière des grilles en quarantaine depuis le 07 janvier 2015 par crainte d’attentat. Aujourd’hui le même fou faux général bastonne, blesse des manifestants pacifistes noirs qui demandent la libération des militants des droits de l’homme qu’il séquestre depuis le 11 novembre avec du faux et usage du faux, sur un dossier vide. Une preuve de plus que  les citoyens  ne sont et ne seront égaux dans ce pays tant que se dangereux faux général commande le pays à plus forte raison leurs revendications  ne seront prises au même niveau de préoccupation. Les oulémas alliés du terrorisme international ont été accueillis par le général devant le palais des lamentations des terroristes, ici on voit un homme à terre, il n’est pas  n’importe qui, c’est le vieux Bobacar Ould Messaoud président l’ONG anti-esclavagiste SOS-Esclaves Mauritanie blessé à la jambe, une icône de la lutte pacifique contre l’esclavage et le racisme depuis les années 1970. La jeunesse Mauritanienne toutes les couches confondues doivent se charger de chasser le fou faux général Aziz vers son pays d’origine qui est le Maroc d’où il célébra le mariage « royal » de sa fille selon les traditions Marocaines.    

Diko hanoune










« Face tendu entre les leaders du Manifeste des Harratine et la police près du ministère de l’intérieur » : http://www.lecalame.info/?q=node/1425

Aucun commentaire:

Publier un commentaire