Translate

jeudi 30 juin 2016

Communiqué de presse:Les autorités mauritaniennes exproprient les terres des citoyens noirs et font arrêter des leaders d’IRA



مبادرة إنبعـــاث الحــــركة الانعتـــــــاقية
INITIATIVE DE RESURGENCE DU MOUVEMENT ABOLITIONNISTE EN MAURITANIE
IRA - Mauritanie


Communiqué de presse:

Les autorités mauritaniennes exproprient les terres des citoyens noirs et font arrêter des leaders d’IRA


Sur ordre des autorités administratives et politiques, la force publique a réprimé les populations de la Gazra aux environs de la fondation Bouamatou. Il s’agit d’un bidonville sur des dunes de sable que ces populations pauvres occupent depuis une vingtaine d’année. Ces populations devraient être déguerpies au profit de lobbies       affairistes. Ces lobbies aidés par l’Etat, et à la veille du sommet de la Ligue arabe,  ont mis en exécution un plan consistant à déguerpir ces pauvres populations hratine, pour qu’elles ne soient pas visibles pour les hôtes arabes.

Devant le refus des populations de quitter les lieux sans aucune garantie d’être replacées ailleurs, les forces de police ont fait usage d’une violence sans précédent faisant des dizaines de blessés dont certains sont graves et plusieurs arrestations.  Les autorités ont mobilisé de grandes unités de la police, de la gendarmerie et de la garde nationale pour mener à bien ce crime odieux. Le seul péché que ces populations ont commis est d’avoir refusé d’être transféré vers des destinations inconnues.

En effet, tôt ce matin 30 juin 2016, des éléments de la police ont procédé à l’arrestation de deux militants d’IRA Mauritanie, en la personne du vice président Amadou Tidjane Diop et Abdellahi Matalla Saleck responsable de la section IRA de Sebkha (quartier périphérique de Nouakchott).
Cet acte d’intimidation rentre dans la logique de répression systématique entreprise à l’encontre des communautés noires par le régime raciste et esclavagiste qui monopolise le pouvoir en Mauritanie ; l’objectif étant de priver ces derniers de l’accès aux terres. Il traduit également les politiques d'exclusion et de marginalisation systématiques contre les communautés vulnérables qui ont habité ces terres pour échapper au  vagabondage et à la recherche d'un abri pour leur  stabilité.

Dans ce contexte marqué par un racisme patent, IRA – Mauritanie:
Exige la libération immédiate et sans condition de son vice président ainsi que tous les militants, qui ont été arrêtés et séquestrés arbitrairement ;
Dénonce et condamne fermement les actes de répression, de harcèlement, de torture et d'humiliation subies par les populations Noires (Hratin, peul, soninke, wolof et bambara) ;
Condamne l’expropriation des terres des pauvres citoyens ;

Appelle les autorités mauritaniennes à mettre fin à ces pratiques immorales et injustes ;
Et en fin, lance un appel à tous les militantes, militants et sympathisants d’IRA - Mauritanie ainsi qu’à tous les citoyens épris justice de se mobiliser pour soutenir les victimes jusqu'à ce qu'elles obtiennent leurs droits.
Nouakchott, le 30 JUIN 2016                                                                
                                                Commission de communication

Aucun commentaire:

Publier un commentaire