Translate

dimanche 3 août 2014

Incompétence nationale



 Ousmane-Sy
Il y a de cela 8 mois déjà, Nouakchott était sous l’eau après quelques dizaines de millimètres d’eau de pluie. La faute à qui ? Ceux qui ont posé la première pierre de la capitale lors de la construction de Nouakchott n’ont pas eu l’idée de l’assainir.

Nouakchott est la ville type de la capitale la plus vilaine, la plus nauséabonde du monde. Une ville sans éclairage publique, où l’insécurité est de plus en plus alarmante malgré les couvre-feux   qui ne semble concernés que les jeunes issus de la communauté noire du pays.
La Mauritanie a vécu un repos d’anomalie sous le bref règne de Sidi Ould Cheikh Abdallahi. Nouakchott avait connu la propreté et une bonne gestion (une vision urbaine)  sous Hamza.
Une vision que la nouvelle présidente de la CUN a vite fait de rectifier comme son mentor l’avait fait avec Sidi, Pizzorno est parti et la propreté avec.

C’est déjà la période hivernale, Nouakchott réputée avec sa nappe souterraine salée ne manquera pas cette fois aussi de patauger dans les eaux de pluie.  Comme que le gouvernement n’a pas tiré les leçons l’année dernière alors que chacun prend ses précautions pour parer à toute éventualité.
Inondations, après Mbout dans le Gorgol, c’est le village de Tachott dans le Guidimakha qui se retrouve sous l’eau. Face à cette urgence pour venir en aide aux sinistrés, Mbout reçoit le très médiatisé commissaire à l’alimentation pour quelque minables dons alimentaires. Pendant ce temps chez notre voisin avec la même situation à Matam, un conseil de ministres spécial du gouvernement du Sénégal est convoqué pour coordonner une stratégie d’aide aux sinistres.

M’bout n’est pas a sa première inondation mais à Mbout comme à Tachott aucune mesure préventive ne sera mis en place. Le gouvernement est dans une autre logique à l’instar d’autres pays du monde. Gouverner c’est prévoir et agir. C’est une recherche perpétuelle de solutions aux problèmes dont les gouvernes font face. Il suffit qu’un malheur touche à la communauté noire de mauritanie pour voir le mépris et le dédain de l’Etat mauritanien envers cette communauté.
Si non que doit-on comprendre lorsque le général-président fait une visite express à R’kiz pour voir l’état d’une digue en construction et oublie plusieurs dizaines de sinistrés dans une situation lamentable ?

Et pourtant Aziz l’avait avoué à Nouadhibou. Il avait dit : « des hautes personnalités de  l’Etat ont mis le sud de la mauritanie dans une situation d’embargo délibéré
Alors Mboutoise et Mboutois levez-vous ! Ni vos negres de services, vos députés et autres élus locaux ne vous viendront pas en aide.
Avec un taux de réussite au baccalauréat quasi nul, cela n’émeut personne et seuls les parents d’élèves pleurent, seuls les élèves pleurent mais les incompétents et incompétentes qui nous gouvernent continuent de prendre l’éducation nationale en otage pour des raisons sectaires. Pour comprendre ce qui est arrivé a notre éducation posons-nous la question : Pourquoi toutes ces réformes et autant d’échecs ?

Parce que les incompétents et les incompétentes pensent que la langue de formation définie l’identité nationale et que si on enseigne nos enfants en arabe notre pays sera arabe. Dans leur profonde inconscience Ils oublient qu’à l’école on forme les enfants à acquérir des connaissances et non à devenir un arabe ou un français.
Toutes ces réformes qui ne sont fondées que sur un conflit identitaire n’ont conduit qu’à cela : 7% de taux de réussite.
Notre pays est surement le grenier de l’incompétence avec ses avec 3 millions d’âmes et une superficie aussi grande, on aurait atteint l’autosuffisance alimentaire aux moins depuis des lustres au lieu d’avoir un commissaire en distribution de vivre qui se prend pour une superstar. Quelle honte !

Dr Ousmane SY
Dakar Sénégal

1 commentaire:

  1. He doctor, walay ton franchi la, moi meme parli mieux!!!

    RépondreSupprimer