Translate

jeudi 26 mai 2016

communiqué du MANIFESTE des Haratine à propos des déclarations du rapporteur spécial de l'ONU

« Les fuites et indiscrétions sur les réunions de groupes de réflexions destinés spécialement à planifier la marginalisation des Haratine, les attitudes qui en disent plus que les mots quand ce ne sont pas les déclarations de condescendance ou de racisme crû, sont là pour nous édifier davantage sur la réalité d’une Mauritanie hypocrite et secrète, très déphasée par rapport à l’image qu’elle veut bien projeter d’elle-même à l’extérieur…

Autant de faits et de pratiques qui concourent à dépeindre la réalité d’un pays bancal… »

Extrait du manifeste des Haratine du 29 Avril 2013 (Page 7).

Les déclarations de Mr. Philip Alston, rapporteur spécial des Nations Unies sur l’extrême pauvreté et les droits humains, lors de sa visite en Mauritanie du 2 au 11 Mars 2016, ont provoqué un tollé de réactions négatives d’autant plus disproportionnées et mal à propos qu’elles émanent d’officines et d’organisations non concernées, mais se voulant être plus royalistes que le Pouvoir dont la mauvaise gouvernance est mise en cause.

Cette politique du déni des réalités suscitée, comme chacun sait, par le gouvernement et qui intervient à la suite des déclarations de Néma, nous conduit tout droit à des crises multiformes aux conséquences préjudiciables pour notre cohésion nationale.

Nos décideurs devraient, dans l’intérêt de notre Nation, trouver des solutions aux problèmes posés plutôt que de s’en prendre à ceux qui en font cas. Les exclus et les laisser-pour -compte de ce pays retiendront de cette levée de boucliers inutile et hypocrite que le gouvernement et ses supporters ne sont pas prêts, de façon responsable, à prendre en considération la pauvreté et la misère qui portent atteinte à l’intégrité et à la dignité de l’immense majorité des Mauritaniens.

Le déni de nos réalités les plus tristes ne nous font pas avancer sur la nécessité de construire un Etat juste et équitable pour l’ensemble des citoyens. Plutôt que d’accuser les autres de porter atteinte à la cohésion et à l’unité nationales, ces organismes par leurs agissements, portent atteinte aux intérêts supérieurs de la Nation Mauritanienne dont ils auront à répondre.

Le rapporteur spécial des NU n’a fait état que d’une infime partie des disfonctionnements que ces organismes ne sauraient ignorer et que le manifeste des Haratine a déjà traités en grande partie dans sa publication du 29 Avril 2013.

Jamais, aucune voix autorisée ou non n’a pu remettre en cause ce constat beaucoup plus détaillé, plus incisif et mieux documenté que le pré rapport Mr. Philip Alston.

Pourquoi n’a-t-on réagi sur ce document et discuté entre mauritaniens des solutions possibles que nous pouvons apporter aux problèmes qui sont les nôtres ? Il est temps que la politique de l’autriche prenne fin et que nous prenions à bras le corps et avec sérieux nos problèmes pour les résoudre dans l’intérêt de notre pays.

Toute autre approche n’aura pour conséquence que d’envenimer la situation, de déchirer encore plus le tissu national et partant de porter atteinte à l’unité nationale que tout un chacun prétend défendre. Le manifeste pour les droits politiques, économiques et sociaux des Haratine au sein d’une Mauritanie unie, égalitaire et réconciliée avec elle-même, déplore que :

- Des mauritaniens qui savent mieux que quiconque le degré d’exclusion et de marginalisation qui se passe chez eux, se livrent malgré tout à falsifier les réalités pour des objectifs non avoués ;

- Le gouvernement n’intègre pas les remarques objectives du rapporteur spécial et ne se montre pas disposé à corriger le tir ;

- Le gouvernement continue de nier l’existence de problèmes réels dans le pays, surtout ceux de l’esclavage et ses séquelles;

- Les Mauritaniens n’ont pas encore pris conscience qu’il y a des dangers réels qui guettent notre pays dont le moindre serait d’être mis au ban des nations et sanctionné pour ségrégation, exclusion et discrimination contre une partie de son peuple.
Nouachott, le 26/05/2016

Le comité permanent du manifeste pour les droits politiques, économiques et sociaux des Haratine au sein d’une Mauritanie unie, égalitaire et réconciliée avec elle-même.


Source: Manifeste des Harratines

Aucun commentaire:

Publier un commentaire